Santé au travail

Pas encore de commentaires

Comité Inter-entreprises du Service de Santé au Travail.

Jeudi 23 novembre s’est déroulée la réunion du Comité Inter-entreprises du Service de Santé au travail en présence des représentants des Comités d’Etablissement, des représentants syndicaux, du Médecin coordonnateur et d’un représentant de la Direction Générale.

De nombreux points ont été traités lors de cette séance, nous vous proposons d’en aborder quelques-uns :

Des chiffres, l’ensemble du personnel de santé se compose actuellement de 20 médecins, d’un interne en renfort et de 37 infirmières.

Il existe, à ce jour, 11 antennes médicales strictement BNP Paribas et 3 antennes inter-entreprises à Nantes, Bordeaux et Lyon.

Sur le site du 20-22 rue de Clichy, où les équipes médicales des Italiens et de Bergère ont emménagé cette année, nous dénombrons sept cabinets de médecins.

Lors de cette réunion, nous avons pu retenir l’inquiétude des médecins, qui ont du mal à faire face à leurs obligations car ils ne sont pas assez nombreux, d’autant plus que certains vont partir en retraite dans les prochaines années.

Il nous a été dit que les recrutements étaient de plus en plus complexes et qu’il y avait de moins en moins de postulants. De ce fait, le rôle des infirmières va se renforcer. Elles seront amenées à intervenir sur de nombreux sites parisiens et vont de plus en plus épauler l’action des médecins. Certaines sont déjà habilitées, à effectuer des visites d’information et de prévention pour les futurs alternants, CDD et auxiliaires de vacances.

Lors de cette réunion, il a été rappelé la définition du poste à risque, chez BNP Paribas, c’est la fonction qui le détermine et seuls les pompiers d’Antin et les nomades qui font plus de 40.000 Kms par an peuvent prétendre à cette catégorie. Pas nos collègues de la PFNE à Saran, ce qui est à notre sens, une erreur.

La question de la « Qualité de vie au travail » et les risques psycho-sociaux ont été également abordés lors de ce comité, la Direction a rappelé qu’un nouveau test sur la « QVT » a été mis en ligne (40% de réponse à ce jour) mais que le test OMSAD persisterait, à raison d’un tous les 3 ans.

RH Groupe a lancé en novembre 2017 au niveau de BNP Paribas SA une enquête sur la Qualité de Vie au Travail et sur les facteurs de stress. Le taux de réponse final devrait être fort, à la hauteur de leurs attentes. FO Banques BNP Paribas attend toute transparence à la fois sur les constats et sur les actions. Entendez notre demande de participation dans le cadre d’un groupe de travail !

Pour FO Banques BNP Paribas, malgré tous les efforts déployés par les acteurs de santé et leur volonté d’accompagner au mieux le personnel de notre entreprise, le délai de 3 ans entre 2 visites médicales, imposé par la loi est trop long.

Pour FO Banques BNP Paribas, même si la Direction a affiché une volonté certaine quant à l’amélioration des conditions de travail et la qualité de vie de ses salariés, la réalité sur le terrain en est bien éloignée.

Est-ce bien raisonnable de recevoir un salarié tous les trois ans quand nous savons pertinemment, que pour la majeure partie d’entre nous la vie au quotidien se révèle de plus en plus difficile et stressante.