Requiem pour…une Finance en surchauffe

Pas encore de commentaires

La loi de Murphy précise que « Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal ».

Comment enrayer les conséquences dangereuses, à tous points de vue, d’un relatif immobilisme des Institutions bancaires à simuler la réelle mise en application de contrôle des risques ?

Serait-ce mission impossible que d’inciter ces leaders de l’économie mondiale à respecter des Valeurs, pourtant souvent gravées dans leurs « Coupoles », au nom du simple bon sens ?

Faut-il en passer par des mesures draconiennes, dépassant toute notion de négociation d’une amende financière ?

Le nouvel exemple de laxisme, sanctionné par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution au groupe BNP Paribas, d’un montant de 10 millions d’euros, relatif à plusieurs dysfonctionnements (faiblesse des moyens humains, des outils de détection, de retard dans l’adaptation de ses procédures et de son organisation, de carences dans le traitement de dossiers individuels, de retards ou défauts de déclarations de soupçon, etc.) jette un doute sur la réelle efficacité de la Banque à maîtriser ses risques (source Le Monde Economie du 2 juin 2017).

Telles les menaces de réchauffement de notre planète, le continent « Finance » se recouvre d’une couche de mousse, s’auto-préserve par réflexe « naturel » d’une nouvelle concurrence, déboulant de toutes parts.

Au-delà des sanctions à répétition que doit assumer le groupe BNP Paribas, FO Banques BNPP exige de la Direction de revoir sa vision managériale.

Les principes annoncés à l’occasion du lancement du e-learning « recruter sans se tromper » sur les enjeux de l’innovation sociale et managériale, ne doivent pas occulter la réalité du terrain.

A ce titre, FO Banques BNPP demande, depuis plusieurs années, à la Direction de participer afin d’être force de proposition à la mise en oeuvre de l’enquête « GPS » (Global People Survey), au niveau du Groupe, de mesure de la perception et des attentes des salariés.

Il ne s’agit donc pas simplement de recruter sans se tromper mais surtout de reconnaître et récompenser sans se tromper, de donner une liberté d’expression aux salariés pour réussir, ensemble, à résoudre tous les dysfonctionnements.

Orientation client, environnement de travail, engagement durable, rémunération, formation, carrière, objectifs et performance tout comme leadership sont des thèmes sur lesquels il convient d’adopter une attitude d’évolution sociale positive par une approche juste et équitable.

FO Banques BNPP attend de la Direction lors de l’annonce prochaine du projet de refonte du