Région Grand Ouest – La gazette de janvier

Pas encore de commentaires

LA GAZETTE DE LA RÉGION GRAND OUEST – JANVIER

 

DÉCLARATION FO Banques BNP PARIBAS

A quand l’externalisation de nos agences dans les pays où les conditions de travail ne comptent pas et à bon marché ?

Depuis plusieurs années FO Banques BNP Paribas constate que vous êtes sur le chemin de l’externalisation, des réorganisations, des suppressions de postes et que vous n’avez qu’une seule priorité c’est d’obtenir les avis des élus afin de pouvoir mettre en place  vos différents projets.

FO Banques BNP Paribas  a écrit dans d’autres périmètres qu’il s’agissait d’une réorganisation à la découpe, c’est une réalité. Vous vous cachez derrière le pacte social, effectivement vous ne licenciez pas pour le moment, mais vous créez de l’inquiétude et de l’incertitude pour l’ensemble des salariés.

Vous nous parlez de suivi ou de diagnostic personnalisé, permettez-nous d’en douter quand nous avons les remontées des salariés qui sont plus dans un couloir pour certains de morbidité que de mobilité en leur demandant d’être acteur de leur carrière.

Nous vous rappelons que vous avez une responsabilité dans vos différentes annonces : c’est la sécurité et la santé des salariés, vous devez aussi dans vos engagements faire en sorte de gérer les risques psycho-sociaux.

FO Banques BNP Paribas constate que vous êtes depuis plusieurs années dans une politique de réduction des coûts, sous le couvert du pacte social. Vous avez effacé de votre stratégie le côté humain qui reste pourtant un acteur important du RSE.

Nous avons bien compris que vous accélérez vos projets dans l’ensemble des métiers en précipitant les informations et les consultations.

Chez FO Banques BNP Paribas nous pensons que vous avez juste en tête le digital. Prenons l’entretien de Mr BONNAFE, Directeur Général de la Banque, le titre de l’article paru dans le Journal du Dimanche : « Le patron de BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé, fait du bien commun et de la transformation numérique ses priorités. Taux bas, réseau, Gafa, Brexit, réformes Macron… sa vision d’un monde qui change. »

Le reste ce n’est pas important, ce sont juste des salariés que nous pourrons recaser ou mettre dans le couloir de la mobilité et si tout va bien, ils finiront par accepter une mission ou de démissionner ou pour certains abandonner leur poste.

FO Banques BNP Paribas prend ses responsabilités, nous sommes contre l’ensemble de vos projets présentés  ce jour.  C’est pourquoi nous donnerons un avis défavorable.

 

Avis FO banques BNP Paribas sur les projets des réallocations de St Florent sur Cher, de Villedieu les Poêles et de Paramé. 

Comme vous nous l’avez annoncé, vous nous présentez les dispositifs de réallocation de trois agences pour l’année 2020. Pour mémoire, il s’agit d’un vaste plan orchestré par BDDF en amont qui tant à réduire singulièrement l’implantation et la représentation de BNP Paribas.En effet, le schéma est toujours le même : vous nous exposez des projets de plage conseil ou des ouvertures alternées d’agences. Au mieux quelques années plus tard, ces modifications entrainent  de facto un projet de réallocation.

Depuis le temps que vous nous présentez ces dossiers, nous soulignons toujours la disparition et le resserrement du bassin d’emplois pour chaque ligne de métiers exercés dans les points de vente ciblés.

Avant cela l’analyse de la situation économique fait état de frais de gestion en hausse comprenant le coût du bail et de la masse salariale par agence et les chiffres évoquent inexorablement un décalage en défaveur des agences.

Nous n’avons pas les moyens d’apprécier et de vérifier la pertinence de ces données.

Comment voulez-vous que nous adhérions à ce projet de fermetures qui suit une logique stratégique que nous ne partageons pas ?

FO Banques BNP Paribas donne un avis défavorable.

 

PLAGES CONSEIL AGENCES DE CHANTEPIE, PLERIN et TREGUIER

Comme toutes les agences qui passent en plage conseil et comme nous l’avons compris, le but est de développer du temps commercial. Ces modifications sont le fait de partage entre les salariés et les Directions de Territoires bien que ces dernières soient à l’origine des demandes !

Les plages conseil ainsi constituées visent à faire du business. Nous entendons votre logique économique. Mais d’autre part, des exemples, nous montrent que les prétentions du départ sont revues à la baisse et finissent par une fermeture.

FO Banques BNP Paribas donne un avis défavorable.

 

CONSULTATION DE PROJET DE HUB DE ST GERVAIS VINEUIL ET BLOIS

 

Dans le cas de ce HUB, la distance de 10 mn en voiture reste dans les limites fixées. Comme dans tout HUB, dans l’agence de St Gervais Vineuil un référent est mis en place et en plus de son variable MOTIV il peut bénéficier d’une prime référent.

Dans votre projet, vous mettez en avant le chiffre d’affaires en baisse pour ces deux points de vente et également une baisse des frais de gestion ainsi qu’une baisse du RNAI. La suppression d’un poste de DIA vous permettra de faire des économies et donc de baisser encore plus les frais de gestion.

Ce HUB d’agences vise à faire du business. Nous entendons votre logique économique. Mais d’autre part, ces modifications conduisent également à diminuer le nombre de salariés…et donc à minimiser les possibilités de reclassement suivant les bassins d’emploi.

FO Banques BNP Paribas donne un avis défavorable.

 

FO Banques BNP Paribas vous informe. Le savez-vous ?

https://www-lejdd-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.lejdd.fr/Economie/jean-laurent-bonnafe-dg-de-bnp-paribas-la-reforme-des-retraites-est-necessaire-3943852.amp

[DECODE] Le plan de BNP Paribas pour réussir sa transformation