Quel futur pour BDDF Opérations ?

Pas encore de commentaires

La Commission du CCE du 7 juin 2018 a été riche en enseignements suite aux multiples interrogations faites en séances par FO Banques BNP Paribas. L’avenir, la rémunération, les effectifs, l’évolution des sites, les projets en cours et à venir. Tout y est passé !

La Direction valide les 49 mois entre deux augmentations. Elle la justifie par une plus grande complexité des tâches par rapport au Retail et de ce fait un turn-over plus lent. Une tendance qui n’ira pas à la baisse !

Lors de cette séance, le Directeur de BDDF Opérations, nous confirme que nous faisons partie intégrante du « train BDDF » et que nos métiers seront encore voués à évoluer. Vers quoi ? Vers le middle office, dont il a salué l’implication de toutes les équipes lors des dernières transformations ?

Pour vos représentants FO Banques BNP Paribas, le compte n’y est pas. Les remerciements ne suffissent pas, ils doivent se traduire par une politique salariale et de gestion de carrières plus ambitieuse !

La Direction nous confirme également la montée en puissance de la robotisation (des « Assistants Virtuels Intelligents ») dans nos APACs. Une robotisation nécessaire, selon leurs propos, en vue des baisses d’activités dans certains métiers.

La principale conséquence, à l’horizon 2020, est la destruction de 100 emplois. Vos représentants FO Banques BNP Paribas ne cautionnent pas cette approche strictement économique et non humaine.

Un humain qui n’est pas au centre des préoccupations d’une Direction qui annonce froidement que les effectifs vont continuer à baisser dans les mêmes proportions que les années précédentes (soit plus de 200 emplois par an).

FO Banques BNP Paribas alerte à nouveau la Direction sur la formation du personnel temporaire. Une charge supplémentaire pour les « sachants ». Un appel bien trop récurrent, inefficace pour l’entreprise. Une reconnaissance inexistante pour le salarié formateur.

FO Banques BNP Paribas attend des actes de la Direction sur le projet Mérignac/Bordeaux. Cette restructuration va engendrer de nombreuses difficultés pour un bon nombre de nos collègues. Le Président du CE GPAC nous assure que le dialogue social resterait en cours et que les cas les plus difficiles seraient étudiés en individuel.

FO Banques BNP Paribas demande des précisions sur les projets liés à la transformation du dispositif des financements et à la mise en application de Centres de Services. Peu de précisions de la part de la Direction. Pourtant, globalement, de nombreuses interrogations subsistent car le travail existe et les effectifs fondent. Serions-nous face à une Direction qui manque de vision ?

FO Banques BNP Paribas s’interroge dès à présent sur nos cinq prochaines années chez BDDF Opérations !