PRIME MACRON

Pas encore de commentaires

CHUUUT ! CA NEGOCIE J

Tout comme FO Banques BNP Paribas vous avez dû prendre connaissance des tracts du SNB et de la CFDT concernant la négociation de la « PRIME MACRON ».

Depuis les dernières élections professionnelles, seules les deux Organisations Syndicales citées ci-dessus peuvent être autour de la table pour négocier l’ensemble des accords.

FO Banques BNP Paribas dénonce le comportement de la Direction et le pourrissement du dialogue social. La Direction exclut totalement les Organisations Syndicales non représentatives de notre entreprise. Ces dernières ne sont pas informées des dates, ni même des sujets.

A aucun moment FO Banques BNP Paribas n’a été mis au courant des premières propositions de la Direction et cela bien que nous représentions un certain nombre des salariés.

C’est un mépris total pour tous les salariés qui ont voté pour FO Banques BNP Paribas.

N’ayant eu aucune information concernant cette négociation, ni officiellement ni officieusement, nous n’avons pas eu la possibilité d’exprimer nos revendications auprès la Direction. D’après les premiers résultats, il est certain que nous ne pouvons pas être d’accord avec ce qui se dessine pour l’attribution de cette prime.

Si le dialogue social de qualité chez BNP Paribas, c’est cela, alors il faudra en revoir la définition.

Face aux piètres propositions de la Direction concernant les montants des primes MOTIV et MACRON, l’iniquité et l’indécence sont à leur comble lorsque l’on sait que :

  • La majorité des salariés a fait preuve d’un engagement pendant cette période
  • Les salariés se sont déplacés sur site et cela malgré la peur
  • Par solidarité, la Direction a imposé unilatéralement aux mêmes salariés la pose de 10 jours de RTT
  • Etc… etc…

Pour recevoir sous forme de prime MOTIV 100 € et parfois par une extrême largesse 200 €, cette obole est qualifiée d’aumône par les salariés qui sans compter leur temps, ont tout donné afin de mettre en place les PGE.

La dernière réunion de négociation que FO Banques BNP Paribas qualifie de mascarade, semble être mal partie, la Direction a déjà le montant de l’enveloppe pour laquelle elle a obtenu mandat donc il ne faut pas s’attendre à une augmentation significative des montants.

Lorsque FO Banques BNP Paribas était autour de la table, notre seule préoccupation était simple mais néanmoins centrale :

EST-CE QUE L’ACCORD PROPOSÉ PAR LA DIRECTION PROCURE OUI OU NON

UN AVANTAGE SUBSTANTIEL POUR LE PLUS GRAND NOMBRE DE SALARIES ?

Personne ne doit rester au bord du chemin, surtout quand des efforts ont été faits par tous.

Un accord n’a pas vocation à mécontenter le plus grand nombre de salariés.

La situation économique du pays est difficile et aura des mois encore plus difficiles pour plusieurs entreprises en France.

En lisant la presse, nous constatons que BNP Paribas n’est pas actuellement dans la position la plus délicate, bien que des économies soient à faire dans les années à venir, comme nous l’a annoncé notre Directeur Général.

FO Banques BNP Paribas est persuadé que pour redémarrer, il est indispensable que les salariés soient reconnus et motivés par un traitement non pas de faveur mais simplement à leur juste valeur d’investissement et que la Direction Générale ne soit soudain pas atteinte d’ALZHEIMER devant les efforts effectués avant, pendant et après le COVID.

Pour FO Banques BNP Paribas, le mot « fédérer » ne doit pas être seulement une formule passe partout, mais un engagement de la Direction.

La relance sera possible si la Haute Direction fait preuve d’innovation dans le management en investissant davantage avec l’ensemble des salariés dans le but de construire un avenir commun.

Les différentes propositions qui sont faites concernant les primes donnent l’impression que la Direction organise la chasse aux vilains petits canards.

FO Banques BNP Paribas n’est pas dans une demande de récompenses, nous restons avec nos valeurs, les salariés doivent être traités correctement et sans injustice.

FO Banques BNP Paribas est persuadé que la Direction doit envisager une réelle politique salariale.

La prochaine réunion est prévue demain le 03 juin 2020. Un petit effort par la Direction va sans doute être fait sur les montants, mais malheureusement, pas pour tous, il y aura de nombreux mécontents.

Souhaitons bon courage au SNB et à la CFDT

afin qu’ils fassent en sorte que cette négociation soit EQUITABLE !