Plénière du CEGPAC du 16 octobre 2018

Pas encore de commentaires

Quelques sujets traités lors de cette plénière

  • Projet de fusion des deux domaines réquisitions APAC Tenue de Comptes Rouen :

Les effectifs diminuent régulièrement dans cette APAC.
Les départs à la retraite, sont « remplacés » par des contrats d’intérim ou des CDD.
Avec ce projet de regroupement de deux domaines, la Direction fait une nouvelle fois l’économie d’un responsable de domaine.
Cette fusion devrait avoir lieu au cours du dernier trimestre 2018.
La Direction a confirmé une nouvelle fois que le bassin d’emplois de Rouen n’est pas pérenne.

  • Intérimaires :

Au 30 septembre, il y avait 496 intérimaires sur le périmètre de BDDF opérations.

Répartition :
GPAC Nord : 28                            GPAC Marseille : 41
GPAC Nancy : 14                          GPAC Bretagne : 16
GPAC Lyon : 125                          GPAC activité spécialisée : 115
GPAC Bretagne : 16                     GPAC Paris : 31
GPAC Grand Sud-Ouest : 41       GPAC entreprise Ile de France : 37

Régulièrement, nous contestons et déplorons ces emplois précaires, mais cela est devenu une constante dans notre entreprise !

 

  • CDD :

Le nombre de CDD est de 99.
La Direction confirme l’emploi des CDD pour des tâches complexes.
Ils sont maintenant recrutés au niveau BAC.
De la même manière, nous contestons et déplorons que ces emplois soient trop rarement transformés en CDI.

 

  • Outils Informatiques :

Les problèmes (pannes, dysfonctionnements…) perdurent…
La Direction a annoncé le développement d’une bande passante plus élargie.
Elle devrait à terme, réduire les ralentissements…
OUI, mais quand ?
A suivre…

 

  • GPAC Grand Sud- Ouest :

Il semblerait que la navette mise en place par la Direction, remporte peu de succès…
Nous ne sommes pas surpris… Comme nous l’avions relevé lors de la présentation du dossier de déménagement, une seule navette supprime de fait les horaires variables !
De plus, certaines personnes se trouvant sur le parcours de la navette ne peuvent pas en bénéficier, puisqu’elle ne marque pas d’arrêt entre la gare de Bordeaux et le GPAC !
Comme à chaque fois, lorsque la Direction présente des projets de restructuration ou de déménagement d’APAC ou de GPAC, tout est optimisé…Les problèmes que subiront nos collègues, niés…
Lors de la mise en place des projets de restructurations, délocalisations, regroupements d’APAC…la réalité prouve malheureusement, que nos inquiétudes étaient justifiées !