NAO : Première séance de négociation

Pas encore de commentaires

Négociation Annuelle Obligatoire 2022 : 1ereséance de négociation

Les propositions de la Direction :

Concernant les mesures pérennes (celles que FO Banques BNP Paribas considère comme prioritaire) :

  • Une augmentation générale des salaires fixes, de 900 € pour les rémunérations jusqu’à 32 000 € (soit 3 %ou plus jusqu’à 30 000 €)
  • Une augmentation générale des salaires fixes de 2,8% avec un plafond à 1 800 € pour les rémunérations comprises entre 32 001 € et 80 000 €

A noter tout de même que du fait de ces critères 10 % des salariés sont exclus de ces mesures.

Nous vous rappelons les principales revendications de FO Banques BNP Paribas :

  • Une augmentation générale des salaires qui doit au minimum couvrir l’inflation (environ 6 % à ce jour et bien plus dans les mois à venir avec la modification du bouclier tarifaire) ;
  • Être effective immédiatement ;
  • Être accordée à tous les salariés sans exception ;
  • S’accompagner d’une prime pour compenser le manque à gagner de ces premiers mois de l’année.

Pour les Organisation Syndicales Représentatives, ces propositions sont soit « déconnectées de vos attentes » soit « pas convenables ».

Pour FO Banques BNP Paribas elles sont tout simplement du « Foutage de G…… ».

Mais de qui se moque-t-on ? Cela prouve encore que pour la Direction de BNP Paribas, les salariés ne sont « que quantité négligeable » et bien moins importants que ses fameux actionnaires.

Pourquoi notre Directeur Général obtient-il 18 % d’augmentation de salaire et nous 3 % ?

Pourquoi appliquer cette augmentation au 1er janvier 2023 et pas maintenant ? L’inflation, elle, n’attendra pas le 1er janvier pour continuer à augmenter !

Combien de bénéfices BNP Paribas doit-elle faire pour augmenter convenablement ses salariés ? 9.5 milliards comme en 2021, 10 milliards, 20 milliards ? Ce qui est certain c’est que les dividendes eux représentent 60 % des résultats. Sans oublier le plan de rachat d’actions de l’année dernière. Plan qui a prouvé son efficacité quand on voit le cours de l’action BNP Paribas aujourd’hui (- 7 % depuis 1 an).

Et concernant une prime de rattrapage : Le néant !

Pour FO Banques BNP Paribas, cette mascarade qui nous est jouée chaque année n’a que trop durée.

Mais, FO Banques BNP Paribas (qui n’est pas autour de la table pour ces négociations) rappelle aux Organisations Syndicales majoritaires qu’il existe d’autres solutions pour faire peser ce fameux rapport de force.

Pour FO Banques BNP Paribas, cette NAO 2022 ne peut pas être une négociation au rabais. Les salariés en ont trop besoin.

Si vous aussi vous partagez nos valeurs, rejoignez FO Banques BNP Paribas.