Lettre ouverte à Mr Jean Laurent Bonnafé

Pas encore de commentaires

Monsieur le Directeur Général,

FO Banques BNP Paribas profite de cette lettre comme tous les ans pour vous présenter ses vœux. 2018 a été une année durant laquelle par vos nombreux interview aussi bien en interne qu’en externe, vous avez reconnu être satisfait du travail effectué par l’ensemble des salariés. Vous reconnaissez, entre autres, dans vos vœux 2019 « leur professionnalisme ».

Les salariés n’ont pas vu de signe concret de votre contentement concernant le fruit de leur travail, au travers de la Négociation Annuelle Obligatoire.
Qu’en aurait-il été si vous aviez été mécontent ?

Fin 2018, les Organisations Syndicales par leur union ont su insuffler un vent nouveau créant une journée de mobilisation, le 4 décembre, dans tous les périmètres, ce qui a permis à vos responsables sociaux et peut-être à vous-même de prendre conscience de l’urgence à tenir compte de la détresse des salariés.

Puisse 2019 être une année où l’humain retrouvera sa place dans notre grande maison !
Puisse 2019 faire en sorte que votre prise de conscience vous donne la possibilité d’améliorer votre capacité d’innovation dans la mise en place des projets. Il est très certainement temps d’être dans le partage, dans le but d’obtenir des salariés une adhésion à votre vision de l’avenir afin d’éviter qu’ils subissent les restructurations sans compensations.

Votre stratégie basée sur un « business model » intégré semble vous satisfaire.
FO Banques BNP Paribas ne souhaite pas que vous soyez le seul. Nous sommes persuadés que tous nos collègues ne pourront porter votre « business model » avec passion, si celui-ci n’est pas correctement expliqué. La transparence doit être votre mot d’ordre !

Nous avons comme espoir que votre prise de conscience au niveau des différents projets puisse aujourd’hui éviter de mettre à mal une partie des salariés de notre grande entreprise. Nous pouvons vous affirmer que toute une population n’arrive plus à vivre dignement des fruits de son travail.

Nous n’allons pas refaire une ordonnance des éléments mal vécus par les salariés. Vous devez avoir des « remontées » par les acteurs de votre Direction.

Il n’est pas utile de vous rappeler vos obligations, ni vos responsabilités concernant la bonne santé des salariés dans l’entreprise.

FO Banques BNP Paribas est persuadé que vous avez une responsabilité et que vous devez porter un engagement fort concernant le pacte social, jouer le jeu de la transparence et faire en sorte que le dialogue social ne soit pas bradé par une bonne partie des acteurs.

Les projets s’enchainent à un rythme effréné et rendent l’adaptation des salariés à leur poste de travail difficile, par manque d’accompagnement pour les uns, du fait d’un accompagnement mal adapté pour les autres. Il est temps de mettre en place l’intelligence collective, par le partage et surtout par l’écoute.

2019 va être une année importante pour le dialogue social. Nous sommes dans la dernière ligne droite pour nos élections professionnelles, ce qui va rebattre les cartes au niveau des Organisations Syndicales. FO Banques BNP Paribas est attaché à la pluralité et ne souhaite pas voir comme en 2013 un syndicat disparaitre de notre entreprise.

Cette élection, sous sa nouvelle forme en CSE (Comité Social Économique), va faire en sorte que les salariés perdent de la proximité puisque l’ensemble des instances seront centralisées en région ou à Paris. Dans votre lettre de bonne année, vous mettez en avant la proximité relationnelle pour la clientèle, mais cette proximité ne doit pas être uniquement au niveau des clients. Vous devez également être dans la capacité de comprendre les attentes des salariés. Un salarié travaillant dans de bonnes conditions est une approche client différente, plus disponible, plus à l’écoute…

Tous les salariés, par la diversité de leurs talents sont dans la capacité de relever les défis, il suffit juste de croire en eux et de leur montrer.

Bon nombre de salariés ont perdu la confiance au sein de leur entreprise, en ses dirigeants et même en partie envers leur représentant syndical. Ceci est triste pour la démocratie ! Soit ils ne votent pas, soit ils créent des communautés.
Le risque, dans un futur proche, c’est la naissance, dans notre entreprise, de mouvements du type de ceux que nous vivons actuellement au niveau national et dont la presse fait écho.

Pour FO Banques BNP Paribas, une entreprise responsable se doit de rester bienveillante envers ses salariés et cela malgré les importants changements engagés. Le digital ne doit pas être vécu par les salariés comme un Caterpillar ou un bulldozer qui va tout détruire, mais comme une opportunité professionnelle. Le changement ne doit pas laisser sur le chemin des salariés sans espoir, sans avenir.

Monsieur Le Directeur Général, nous voyons depuis quelques années des démissions, des abandons de poste et cela touche l’ensemble des périmètres quel que soit l’âge de nos collègues. C’est un signe que vous devez prendre en compte car les salariés n’ont plus confiance en leur entreprise. Trop d’événements subis, plus aucun partage, peu de reconnaissance de l’investissement personnel de chacun… La seule solution restant étant un départ de l’entreprise.
Le plus grave pour notre banque est la perte des compétences dans plusieurs secteurs, avec entre autres, le morcellement des tâches… Serait-ce voulu ?

Avez-vous analysé cette situation ?
Comment l’expliquez-vous ?

FO Banques BNP Paribas est un syndicat responsable, nous sommes inquiets pour cette nouvelle année. Si vous ne changez pas vos priorités, elle risque de ressembler à 2018… Voire être pire.

Sachez que FO Banques BNP Paribas est une organisation active au sein de notre entreprise et un acteur important. Nous continuerons à porter haut et fort les appels au secours des salariés et nos revendications qui sont toujours formulées dans un esprit collectif.

FO Banques BNP Paribas vous souhaite, Monsieur le Directeur Général, une bonne année 2019.