La Subrogation est la vraie solution !

Pas encore de commentaires

Depuis des années FO Banques BNP Paribas interpelle la Direction concernant les situations humaines difficiles, exemples à l’appui, qu’ont subi certains salariés (es) en arrêt de travail « affection longue durée ». En plus de graves pathologies lourdes de conséquence sur les plans physiologiques, psychologiques et familiaux, FO Banques BNP Paribas pense que les salariés (es) dans ces moments d’épreuve ont très certainement d’autres intérêts que de se préoccuper de conséquences financières, telle la paie négative.

C’est clairement la double peine sur leur SANTÉ et leur SALAIRE, celui-ci étant tributaire de mécanismes administratifs complexes existant entre leur entreprise, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et la ou les caisses d’assurance complémentaires. Les salariés (es) et/ou leurs proches se retrouvent alors bien seuls.

La solution c’est la revendication de FO Banques BNP Paribas, QUI A EXISTÉ par le passé au sein de plusieurs entités du groupe :
LA SUBROGATION, résultat d’un accord COLLECTIF entre l’entreprise et les Organisations Syndicales.

Pour expliquer simplement ce mécanisme : le salarié continue à percevoir son salaire à l’identique de la part de l’entreprise. La gestion financière de l’arrêt de travail est assurée par l’entreprise.

La Direction nous a opposé une fin de non-recevoir et n’a proposé que la création d’un groupe de travail sur la maladie.

FO Banques BNP Paribas, est une organisation responsable, cohérente et déterminée à défendre nos droits collectifs, nous avons accepté de participer à ce groupe.

Deux réunions de travail ont eu lieu. La demande d’un accord ayant été rejetée d’emblée, nous avions espéré qu’au moins le principe de la subrogation aurait été retenu. Sans trahir la clause de confidentialité qui nous a été demandée, nous devons vous informer dès à présent que nous sommes très loin du compte par rapport à notre objectif initial.

En clair, nous n’avons pas grand-chose à dévoiler, mis à part quelques aménagements techniques à venir qui ne règlent pas le fond du problème.

Nous rappelons également que BNP Paribas communique à loisir sur la RSE. Or il est mentionné par tous les experts sociaux que la dimension Ressources Humaines de la RSE nécessite une prise en compte de la vulnérabilité des salariés (es). Quel meilleur moyen concret, pour BNP Paribas, que de mettre en pratique ses bonnes intentions affichées en protégeant ses salariés (es) par la mise en place de la revendication forte de FO Banques BNP Paribas « LA SUBROGATION ».

Nous tenons également à souligner que d’autres grandes entreprises concurrentes du secteur l’ont déjà mise en place.

Même si la Direction ne veut toujours pas entendre parler de subrogation, ce que FO Banques BNP Paribas demande et demandera toujours avec insistance, c’est qu’une solution pérenne soit trouvée afin que tous les salariés confrontés à une ALD (Affection Longue Durée) soient totalement débarrassés de ces difficultés administratives et dysfonctionnements divers au moment où leur état physiologique et psychologique est au plus bas.