La lettre des cadres n°33

Pas encore de commentaires

La lettre des cadres n°33

L’été touche à sa fin.
Les vacances sont finies.
Mais la crise sanitaire, elle, est toujours présente.

Au-delà du risque sur la santé des citoyens, le COVID 19 a fait apparaître ou réapparaître des problèmes sociétaux que nous ne voulions pas ou plus voir.

La précarité, l’asphyxie de notre système de santé, l’importance des métiers dit « manuels », l’émergence à grande échelle du télétravail, les inégalités criantes devant la maladie.
La liste est trop longue, pour pouvoir en faire le tour dans cet édito.

Mais, le fait le plus marquant, reste sans doute l’envolée du chômage.
Les annonces de suppressions d’emplois pleuvent et presque tous les secteurs sont touchés :

15 000 chez AIRBUS ;
7 500 chez AIR France ;
4 600 chez RENAULT ;
1 700 chez SANOFI

Etc…

Si nous ne pouvons pas nier la crise liée au COVID 19, il ne faut pas qu’elle suscite des plans de restructurations dont certains dirigeants rêvaient avant l’épidémie.
De plus, il est choquant que des entreprises qui ont bénéficié d’aides massives de l’Etat puissent licencier !
Cela reviendrait à nationaliser les pertes et privatiser les bénéfices.
Pour FO Banques BNP Paribas, toute aide financière doit être conditionnée à des engagements fermes de maintien des emplois.

Il est clair que les salariés ne doivent pas payer la note du COVID 19 !

Comme cela fut le cas pour les secteurs de la santé, de la grande distribution, des transports, les banques ont été considérées comme « d’importance vitale à l’économie ». Non seulement les primes versées par les employeurs et l’accord d’entreprise signé par le ou les syndicats représentatifs relèvent du « saupoudrage symbolique », mais l’emploi poursuit son recul. Les récentes annonces de suppressions d’emplois dans le secteur bancaire, par des entreprises qui ont bénéficié d’aides d’Etat (CICE) ou d’exonérations diverses illustrent parfaitement le fait, que celles-ci n’ont aucune honte à ne rien garantir.

C’est pour cela, que FO Banques BNP Paribas, réaffirme son engagement à porter toutes les revendications, émanant de tous les métiers présents chez BNP Paribas, afin de permettre l’amélioration constante des conditions de travail.

Bonne reprise à toutes et à tous et prenez soin de vous.

Lire la suite en consultant notre fichier joint.