La Lettre des Cadres N°30

Pas encore de commentaires

Le statut des cadres semble être en danger…

 

En mars 2019 la négociation souhaitée par le patronat a débuté et a fait l’objet d’un report au 20 septembre 2019 et a été de nouveau ajournée par le Medef.

FO Banques BNP Paribas pense que cette négociation est une opportunité pour replacer le rôle des cadres au sein de notre entreprise et en faire un partenaire au niveau du dialogue social.

Est-ce le vœu du Patronat ? Ou juste un prétexte pour mettre en place une perte de reconnaissance de l’engagement des cadres.

Rôle trop souvent montré du doigt, la preuve en est, suite aux annonces du gouvernement concernant l’assurance chômage. Appliquer une dégressivité alors que leurs cotisations ne sont pas dégressives. Faire porter l’effort de la solidarité collective par une seule partie de la population.

Les cadres subissent les mêmes discriminations, les mêmes manques de reconnaissance, les mêmes conditions de travail et aucun cadeau ne leur est fait. Les inégalités salariales femmes/hommes sont toujours présentes et cela malgré toutes les promesses du gouvernement et des entreprises.

Que cherchent nos dirigeants ? Déséquilibrer l’entreprise, la perte de la reconnaissance, de l’investissement, de l’engagement.

Comment être fidèle à une entreprise qui ne croit plus en ses salariés, ni en ses cadres.

Comment garder des talents, des compétences ou tout simplement des salariés capables de relever les défis des prochaines années.

Le secteur FO-Cadres a développé plusieurs axes afin de proposer des mises à jour de l’accord interprofessionnel qui date de 1983, pour qu’il soit plus en adéquation avec le monde actuel.

Les cadres doivent être traités comme des salariés à part entière et non être mis à l’écart. Nous devons reconstruire pour notre entreprise un collectif sain, en respectant nos valeurs et l’essentiel est de ne pas favoriser l’individuel.

Ces négociations sont donc l’occasion de réussir cette équation et de redonner aux cadres la place qui est la leur, avec une protection suffisamment forte pour les conforter dans leur rôle.