Informations sur BDDF Opérations

Pas encore de commentaires

Plénière exceptionnelle CEGPAC du 28 mars 2018

ORDRE DU JOUR : – Transformation du dispositif de financement.

– Dématérialisation et optimisation du traitement des successions.

– Deux sujets dont nous avions refusé l’information lors de la plénière du 13 mars

  • PROJET DE TRANSFORMATION DU DISPOSITIF DE FINANCEMENT

La Direction veut spécialiser, centraliser et mutualiser le financement : 16 sites sont concernés.

L’effectif budgétaire touché par ce projet est de 1 220,5 ETP :

– 7 APAC financement des particuliers avec un effectif budgétaire de 494,9 ETP,

– 9 agences crédit avec un effectif budgétaire de 725,6 ETP.

Les raisons évoquées par la Direction sont : améliorer la qualité apportée au client, la performance des sites, mais aussi, et surtout REDUIRE LES COUTS.

Le point essentiel de ce dossier est la fermeture de l’agence crédit Paris (située à Nanterre).

52 salariés (49,5 ETP) vont perdre leur travail !

Si nous sommes convaincus d’une constante volonté de réduction de coûts de la part de la Direction, nous avons plus de mal à admettre que les regroupements de tâches puissent entrainer une amélioration de la performance et donc une satisfaction du client !

Avec la suppression de l’agence crédit Paris, il ne restera que le « trade » sur ce site dans le périmètre de BDDF Opérations.

Et peu d’opportunités de reclassement pour les salariés de l’agence crédit (entre 6 et 9 postes).

A la demande des élus, la Direction a établi une étude de pointillisme (outil de référence : Mappy) sur les temps de transports des salariés de leur domicile jusqu’à Nanterre, de leur domicile jusqu’à Sofia et de leur domicile jusqu’à Val-de-Fontenay.

On s’aperçoit que, pour une grande partie des salariés, les temps de transports seront doublés pour aller à Val-de-Fontenay ou à Paris (rue de Sofia). Quand nous savons que pour beaucoup d’entre nous, ce temps passé dans les transports est d’une heure ou plus et, pour certains, supérieur à deux heures, nous nous demandons comment la Direction peut envisager que ces salariés augmentent encore ce temps…

Tableaux des APAC financement des particuliers et financement des entreprises, entrepreneurs et professionnels avant et après le projet :

 

  • PROJET DE DÉMATERIALISATION ET OPTIMISATION DU TRAITEMENT DES SUCCESSIONS

D’après la Direction, aujourd’hui la gestion des dossiers se fait avec « 100 % de papier » à l’agence Successions.

Elle est organisée en 2 pôles regroupant 9 domaines.

Le projet consiste donc à mettre en place un outil de gestion électronique de documents.

Il s’agit de dématérialiser les flux entrant et sortant, et de confier ce travail à un prestataire extérieur.

A terme, la Direction envisage de supprimer les armoires « compactus » puisqu’il n’y aura plus de dossiers papier.

La conséquence majeure de ce projet sera une diminution conséquente d’effectif à l’agence successions.

Il devrait passer de 157 ETP (31/12/17) à 130 ETP, soit une diminution de 27 ETP.

La Direction compte sur plusieurs départs à la retraite pour 2019, mais ces départs auront-ils vraiment lieu ?

Elle envisage des opportunités de reclassement à Val-de-Fontenay (APAC TDC, APAC chèques, APAC FP Carnot, APAC monétique, agence crédit), mais également à Paris (rue de Sofia) : APAC télématique, APAC flux, APAC FP, APAC flux spécialisés, agence financement des entreprises.

La Direction prévoit la mise en place de ce projet à la fin du quatrième trimestre 2018, avec une phase test.

Vos élus FO Banques BNP Paribas ont demandé à ce qu’un point soit fait en plénière à la fin de la période test et avant mise en place définitive.

Nous tenons à votre disposition, les deux dossiers.