InFOs N.A.O.

FO Banques BNPP revendique une réelle justice sociale

Lors de la 1ère séance de Négociation Annuelle Obligatoire de ce jour, FO Banques BNPP a dévoilé ses revendications. Certaines ont déjà été proposées l’année dernière mais restent d’actualité.

Des mesures générales

Augmentation pérenne par tranches de salaires

< 35 000                  1 400 €
De 35 001 à 45 000 1 200 €
De 45 001 à 55 000 1 000 €
De 55 001 à 75 000    800 €
75 001 et +                600 €

 

Salaires minimums pour les seniors
          Plafond S.S. : 39 228 €

Niveau B 70% du plafond SS
Niveau C 75 % du plafond SS
Niveau D 80 % du plafond SS
Niveau E 85 % du plafond SS
Niveau F 90 % du plafond SS
Niveau G 95 % du plafond SS
Niveau H 100  % du plafond SS

Des mesures annexes

– Mesures Egalités H/F une enveloppe de 2 M€
– Révision de la grille des substances
– Fixer une fréquence minimum de 30 mois pour les salaires jusqu’à 40 000€ et de 36 mois au-delà
– Généralisation des frais de transport pour l’ensemble des salariés Ile de France et Province
– Demande d’ouverture de négociation pour mettre en place la subrogation
– Revalorisation de la prime ASF
La Direction ne doit pas échapper cette année à satisfaire les revendications de FO Banques BNPP.

 

Les bons résultats de notre entreprise, annoncés par le Directeur Général dans les médias, sur Echo net sont dus à l’investissement et au professionnalisme des salariés. Et de plus, depuis plusieurs années ils subissent de nombreux changements dans leurs conditions de travail et cela va continuer avec l’arrivée de BDDF 2020. FO Banques BNPP revendique un engagement pour la NAO afin que nous puissions aboutir à une décision exceptionnelle pour l’emploi et la rémunération des salariés ainsi qu’un effort tout particulier pour les bas salaires.

 

Nous ne pouvons pas revivre le scénario des autres années, où dès la première réunion nous savions déjà que les dés étaient jetés et qu’il était question de négociation que dans le titre de la réunion.