Indiscrétions n°44

Pas encore de commentaires

Pourquoi les fermetures d’agences vont s’accélérer en France ?

 

Selon un article des Echos paru le 13/02/2020. https://fo-banques-bnpp.com/wp-content/uploads/2020/02/17022020-Indiscretions-les-echos.pdf

Le rythme des fermetures d’agences va s’accélérer en raison d’une diminution de fréquentation de la clientèle (dixit la Direction), baisse, que les banques ont elles-mêmes orchestrée depuis de nombreuses années. Rappelez-vous dans les années 80, de la frénésie à placer des cartes bleues à nos clients pour se rendre aux distributeurs de billets plutôt que de retirer des espèces au guichet de leur agence.

Selon une étude Sia Partners (cabinet de conseil en management et en intelligence artificielle), « les banques devront naviguer entre la numérisation galopante et le souhait des clients de maintenir la dimension humaine du conseil bancaire. Si bien que les adaptations à venir ne passeront pas forcement par des fermetures pures et simples. »

« De nouveaux formats devraient surgir, dont des murs d’automates, qui rendraient des services plus étendus que les usages actuels (retrait de cash, dépôt de chèques). D’autres pistes seront sans doute plus compliquées à mettre en place en France : externaliser les agences pour en faire un réseau de franchisés (le modèle existe largement en Belgique), ou, comme en Allemagne, installer des « agences  multimarques », c’est-à-dire le partage de locaux entre plusieurs banques, chacune accueillant ses propres clients selon les jours de la semaine.

 

Pour FO Banques BNP Paribas, le point essentiel demeure l’employabilité et le reclassement des salariés concernés par les restructurations en cours ou à venir.