Indiscrétions N°28

 Alain Thébault, co-fondateur des « Sea Bubbles » (petits bateaux électriques volants à la surface de l’eau, tels des taxis volants), était l’invité de l’interview éco sur Franceinfo mardi 31 octobre 2017.

Les propos de ce « Géo Trouvetou » (déjà inventeur de l’hydroptère) laissent perplexe sur la capacité de certains décideurs à entendre et comprendre les attentes du « terrain ».

En toute sincérité, avec une réelle envie d’investir autant que de s’investir en France, Alain Thébault décrit un monde coupé entre un manque de vision à moyen-terme, et un besoin de soutien, de prise de risque à court-terme.

Sa situation est typique : un pouvoir politique qui se réfugie derrière des « règles de sécurité », vieilles « de 140 ans » sur la Seine et un pouvoir financier qui se surprotège face aux entrepreneurs.

Lors de cette interview, il annonce qu’il est « très attaché à son pays », qu’il a démarré son activité en France qui se focalise sur les emplois de demain liés à l’environnemental et, qu’aujourd’hui, il a des demandes du monde entier.

A la question de savoir ce qui bloque, ce qui est « un peu compliqué en France », sa réponse est sans appel :

  1. Sur le sujet de la rigueur administrative, il n’a pas été entendu lorsqu’il a « sollicité un aménagement des règles ».
  2. Sur le sujet de son besoin de levée de fonds de 100 millions d’euros, le message est alarmant :

Les investisseurs en France sont présents mais on est dans une banque, BNP Paribas, (…), qui m’a dit : « On ne prête pas d’argent aux entrepreneurs », et ça n’est pas acceptable, on ne peut pas avoir un double discours dans ce pays. (…) Malheureusement cette levée de fonds se fera entièrement à l’étranger.

En lien avec ce sujet, lors de l’interview sur les résultats de BNP Paribas au 3ème trimestre 2017, notre Directeur Général annonce que « le Groupe continue à être un acteur puissant en matière d’énergie (…) ». Nous accompagnerons tous ceux qui ont pris le parti de suivre l’évolution et de pousser la transition énergétique dans la bonne direction. ».

FO Banques BNPP alerte, une fois de plus, la Direction sur ses postures, entre une réalité décrite par Alain Thébault, et sa communication institutionnelle !

FO Banques BNPP tient à rappeler ses revendications concernant la Responsabilité Sociale et Environnementale. Une RSE qui ne peut être construite qu’autour du capital humain, par le biais d’un accord de branche pour éviter toute dérive opportuniste.