Flash InFOs – Protection d’accès aux messagerie personnelles

Pas encore de commentaires

L’accès aux messageries personnelles est fermé pour tous les postes BNP Paribas depuis le 19 novembre 2018.

La Direction justifie cet acte par une logique d’harmonisation (certains métiers comme CIB et Wholesale ayant déjà subi ce blocage) ainsi que par un risque de fuites accidentelles d’informations.

Un choix discutable parce que

La barrière pro/perso est de plus en plus poreuse, aussi dans les pratiques numériques. Dans tous les sondages récents sur le comportement du salarié en entreprise, environ 70% des actifs français annoncent effectuer au moins une tâche personnelle à leur travail. Au premier rang, environ 60% d’entre eux se connectent à leur messagerie personnelle.

Le Groupe a mis en place des e-learning sur la protection des données. Une communication orientée sensibilisation, prise de conscience et non sanction.

Que devient la confiance envers les salariés ?

Car, non seulement cet acte vient s’ajouter au blocage des ports USB des postes mais surtout, la communication précise que « pour l’instant » l’accès aux messageries personnelles reste possible via les smartphones et tablettes professionnels.

Il faut harmoniser : pourquoi harmoniser sur le moins disant ?

Il faut supprimer tout risque de fuites : le groupe dispose-t-il d’informations en ce sens ? Quels sont les arguments valables ?

Qui a participé à la réflexion de ce type de décision ?

FO Banques BNP Paribas n’ayant pas été consulté, souhaite obtenir plus d’explications et de faits qui justifient cette décision.

Quels sont les plans futurs dans cette propectite aigüe ? Le blocage d’accès aux réseaux sociaux embarquant un système de messagerie (Facebook, WhatsApp, WeChat…) ?

Certains périmètres ont lancé des projets pour consolider les besoins du salarié accessibles via son smartphone professionnel dans un seul outil.

Etonnamment, elle semble moins active sur les smartphones personnels que de très nombreux salariés (particulièrement dans le réseau d’agences BDDF) doivent utiliser à leur propre frais !

FO Banques BNP Paribas formule la crainte que cela ne soit que le début d’autres interdictions de ce type à venir.

FO Banques BNP Paribas insiste sur le fait qu’elle ne voit en quoi ces mesures servent l’entreprise si ce n’est à mettre les salariés dans une bulle qui, au fond, ne la protège que de manière illusoire…

Faites-nous part de vos avis, de vos remarques ou de toute