Flash InFOs GPAC Entreprises

Dans un monde où des pans entiers du tertiaire sont menacés, où les profits et la rentabilité sont les seuls moteurs qui guident les dirigeants des grandes entreprises, le législateur, au lieu de dire stop, s’apprête à détricoter ce que nos anciens se sont évertués, par leurs combats incessants, à construire pour nos générations présentes et à venir.

Néanmoins, est-il sérieux de prétendre que réformer, voire simplifier à outrance le code du travail, sera un des accélérateurs qui permettra de ramener de la croissance et de réduire à 3 % le déficit du PIB pour satisfaire aux critères de l’Europe ?

Comment peut-on penser une seule seconde que vos représentants pourraient être assimilés à des freins et contribueraient à perturber la croissance de notre pays ? Que le simple fait de réduire la représentation syndicale de vos Délégués du Personnel, vos élus CE et CHSCT en une délégation unique du personnel (DUP) serait un des facteurs qui permettrait aux grandes entreprises d’être plus compétitives que nos voisines européennes, voire mondiales ? En fait, ce que les entreprises recherchent, sans cesse, c’est le moins de contestations possibles au sein de leurs équipes, c’est moins de contrepouvoir.

Alors, oui, les Représentants Syndicaux ont tous une raison d’être, quand ils agissent pour le bien de la collectivité.

Alors, oui, l’accord de branche, c’est important ! Il fixe une ligne rouge à ne pas dépasser, en matière par exemple de minimum salarial, de répartition du temps de travail. Il harmonise les règles pour une profession bien définie.

Un accord d’entreprise mal négocié pourrait, à l’avenir, être bien moins favorable aux salariés, en l’absence du contrepouvoir que sont vos représentants du personnel, aujourd’hui menacés puisque le législateur a décidé de mener à bien cette réforme.

Alors, oui, nous sommes tous concernés ! Au sein de notre groupe de production et d’appui commercial, vous en avez eu l’exemple tout récemment. Quand la Direction décide la fermeture d’un site ou la restructuration d’un pôle, le législateur l’oblige à présenter son projet aux différentes instances  concernées et  le CCE, le CE, les DP, le CHSCT ont toute leur légitimé. Elles interviennent, chacune à des degrés différents, pour le bien et surtout  pour la défense des salariés que nous sommes.

Alors, oui, tel que nous le connaissons et malgré ce que nous pouvons entendre notamment dans les médias, le code du travail, les différentes structures du personnel, ce n’est ni ringard, ni démodé !

C’est, au contraire, un héritage précieux qui nous vient de nos ainés. Il ne faut surtout pas le réduire ou tenter de le faire disparaitre aux seules fins de permettre à certains de nos entrepreneurs et autres fonds de pension la mise en œuvre de politiques de déréglementation, avec, comme conséquence, pour nous les salariés, une vie professionnelle encore plus compliquée et plus difficile à mener.