Flash InFOs – Emploi et rémunération

Pas encore de commentaires

Emploi et Rémunération chez BNP Paribas

Pouvez-vous dire « mieux » ?

La Direction des Ressources Humaines Groupe de BNP Paribas a livré une communication le 30 novembre 2018 sur ses actions à propos de l’emploi et de la rémunération.

Une tentative de détournement de l’indigne réalité vécue par les salariés.

Une analyse orientée sur les quelques indicateurs favorables.

Le diable est-il dans les détails ?

L’effectif rémunéré est en baisse ;
L’appel aux CDD et intérimaires est en hausse ;
Les démissions et les licenciements sont en progression ;
L’ancienneté moyenne est en baisse ;
Les recrutements sont majoritairement réalisés vers des profils expérimentés ;
Les primes de médaille et de gratification d’ancienneté de service ont été supprimées ;
L’enquête OMSAD sur la prévention et le traitement du stress pointe de nombreuses lacunes et dysfonctionnements (taux d’absentéisme en hausse…).

Une politique équitable pour tous les salariés BNP Paribas ?

FO Banques BNP Paribas porte sans discontinuer en 2018 ses revendications sur une politique aberrante.

Pour preuve, notre analyse détaillée dans une « Indiscrétion » en mai 2018 sur l’Assemblée Générale :

Plus de 40 millions d’euros versés au 10 salariés les mieux payés ;
Un doublement du plafonnement de la partie variable de la rémunération des dirigeants et des salariés preneurs de risque ;
La répartition inéquitable des résultats entre salariés, actionnaires, et investissements à long terme…

Dans toutes les instances, FO Banques BNP Paribas rappelle également à la Direction :

L’importance de privilégier le savoir-faire interne à l’appel massif de prestataires externes ;
Les effets néfastes d’une course à la chasse aux coûts en optant pour des délocalisations d’activités ;
Le développement de métiers généralistes au détriment d’une expertise historique…