Flash InFOs CE de la DR Sud-Ouest

Pas encore de commentaires

Vos élus FO Banques BNP Paribas ont quitté la séance de CE en accord avec les deux autres Organisations Syndicales représentatives.

Notre désaccord commun porte d’une part sur le flou artistique que nos collègues impactés par le projet de pilotage du réseau subissent en région (attente insoutenable de proposition de poste, d’affectation géographique…).

Le démarrage du projet de pilotage du réseau (Région Pilote Strasbourg) prévu au printemps 2018 est reporté de quelques mois. Les trois Organisations Syndicales ont demandé que l’intégralité du projet soit décalé pour respecter la durée initiale prévue (8 à 9 mois) afin d’attendre le résultat des « test & learn » et de permettre aux autres régions d’en tirer les enseignements nécessaires.

La Direction de la DRSO nous ayant répondu que le décalage n’était pas prévu.

D’autre part la présentation du projet d’évolution de la DRSO dont vous trouverez ci-dessous la déclaration commune aux trois OS.

Déclaration intersyndicale sur les projets d’évolution du réseau – Horizon 2018.

Après le plan triennal 2015/2017, la DRSO entame un nouveau cycle de projets dans le cadre de DM 2020. Aujourd’hui, ces projets concernent les deux groupes toulousains, Pyrénées Océan et Limousin Dordogne.

Les belles intentions initiales du plan triennal visaient un moindre nombre de points de vente à moins de 4 personnes, ceci pour un meilleur confort pour les salariés et une meilleure réactivité pour les clients.

Or, ces intentions n’en sont pas et l’objectif essentiel de l’Entreprise et de BDDF en particulier, demeure sa rentabilité, sans jamais se soucier des salariés ni de leurs conditions de travail.

De mémoire de représentants du personnel, jamais nous n’avons vu autant de collègues saturés, écœurés, en souffrance et prêts à capituler. Si vous ne faites rien pour eux, c’est tout simplement que cela vous arrange, sans nul doute et ceci donc au détriment de votre plus belle richesse, les hommes et les femmes qui œuvrent pour leur entreprise dont, malheureusement, ils ne sont plus fiers, le GPS le démontre d’année en année.

Des réunions informelles entre Direction et Organisations Syndicales ont eu lieu pour nous annoncer les nouveaux projets que vous présentez ce jour, presque comme une formalité. Vous comprendrez que nous ne sommes pas de connivence et combien nous sommes déçus de la présentation de ces dossiers incompréhensibles avec une qualité d’information indigente confinant à l’indécence. Nous pouvons nous poser la question sur la volonté réelle des rédacteurs des projets au vu de la désinformation volontaire,  des informations incohérentes et non  fiables avec, pour preuve des allers retours sur des  versions recorrigées mais avec d’autres éléments, des postes qui disparaissent sans explication.

En effet, vous nous proposez des fermetures ou de nouveaux formats avec des chiffres prouvant que des ETP manqueront dans les sièges de repli avec, pour conséquence, d’autres salariés mis en difficulté s’ils ne l’étaient déjà.

Il est aussi catastrophique de voir, ici ou là, et dans ce contexte déjà bien difficile, des pressions commerciales hors du commun, hors du modèle. Parce que des managers sont démunis ou inquiets pour leur évolution, le bâton est de nouveau brandi. Cela aussi est indécent. Nous doutons fort que nos dirigeants, M. Bonnafé, Mme Capobianco cautionnent.

Nous sommes des partenaires sociaux et entendons être respectés tout comme doivent l’être l’ensemble de nos collègues et, bien entendu, la clientèle, que vous dédaignez totalement et inlassablement. De ce fait, nous vous demandons de retravailler vos dossiers et de nous les présenter ultérieurement, en bonne et due forme.

Enfin, au vu de tous ces projets alambiqués, calculer le chiffre global exact des destructions d’emploi devient quasi impossible. Nous osons avancer le chiffre de – 18 ETP, sans aucune certitude, du fait de l’opacité des dossiers, n’est-ce finalement pas le but recherché ?

Les 3 Organisations Syndicales représentatives de la DRSO quittent la séance.