Ensemble créons une nouvelle histoire

Pas encore de commentaires

Participation active des salariés au dialogue social

En Septembre 2018, FO Banques BNP Paribas a adressé 40 000 courriers en interne dans le but d’ouvrir à l’ensemble des salariés une participation active au dialogue social de notre entreprise.

Cet appel à candidature est une démarche innovante permettant aux salariés volontaires, de devenir force de propositions lors de la prochaine mandature en s’inscrivant sur nos listes pour les prochaines élections professionnelles de mars 2019.

Cette élection, dans le contexte actuel avec un climat social dégradé nationalement et au sein de BNP PARIBAS, revêt une importance capitale.

Nous avons besoin de vous tous, de candidates et candidats dans toutes les régions.

Techniciens, Cadres, Femmes, Hommes rejoignez-nous si vous souhaitez vous investir ou juste nous soutenir.

Vous porter candidat c’est :

  • nous aider à présenter des listes complètes dans tous les périmètres en respectant la parité Femmes/Hommes
  • donner la possibilité à d’autres collègues éventuellement abstentionnistes de voter pour des personnes connues de leur périmètre afin d’éviter que le dialogue social soit bradé.

INSCRIVEZ VOUS SUR NOS LISTES

ENSEMBLE CREONS UNE NOUVELLE HISTOIRE !

Comme vous avez pu le constater, la précédente mandature issue des élections de 2013 n’a pas permis aux Organisations placées majoritairement en tête par les salariés votants, soit environ 28 775 votes exprimés sur 43 461 inscrits, de faire évoluer votre pouvoir d’achat.

Le taux d’abstention très élevé que nous respectons, a, de plus, pesé fortement sur ces résultats et n’a pas permis à une organisation d’être présente nationalement. Nous-mêmes étions ressortis affaiblis en ayant obtenu seulement 10,42%.

Il est grand temps de modifier le rapport de force afin d’avoir une réelle écoute, tout en restant constructif et force de propositions vis-à-vis de nos dirigeants.

Le risque serait plus important si une seule Organisation par vos votes en 2019 parvenait seule à obtenir 50%, elle pourrait dans ce cas signer seule tous les accords et valider l’ensemble des projets. En supprimant la pluralité syndicale nous risquons de voir des situations d’exclusivités de traitement « manipulable » par une Direction forcément intéressée pour passer leurs accords et leurs projets.

 

Ne restez pas seuls créons ensemble une nouvelle histoire !!!