Enquête sur la mesure du stress à BNP Paribas

Pas encore de commentaires

Le 3 juillet 2018, la Direction nous a présenté la restitution de l’enquête mise en œuvre auprès des salariés sur la mesure du Stress au Travail.

Cette restitution a été demandée par FO Banques BNP Paribas signataire de l’accord d’entreprise « Dispositif d’évaluation et de prévention du stress au travail au sein de BNP Paribas »

FO Banques BNP Paribas rappelle que, selon l’article 4 de l’accord d’entreprise, c’est à l’employeur qu’incombe la responsabilité de déterminer les mesures pour prévenir, éliminer ou, à défaut, réduire les problèmes de stress au travail.

L’enquête de mesure collective doit permettre un diagnostic régulier du stress et du bien-être au travail.

Cette enquête doit aider à déterminer les populations à risques de l’entreprise et à cibler les causes des difficultés.

 

  • 61 % des salariés ont répondu à l’enquête. Ce taux de réponse et considéré par la Direction comme très encourageant ;

FO Banques BNP Paribas se pose la question pour les 39 % de salariés qui n’ont pas répondu, ce qui est aussi un taux significatif.

Est-ce parce que tout va bien ou par résignation ? Nous pouvons également être interpellés par plusieurs indicateurs, reflétant les taux de satisfaction moyens exprimés par les salariés au sein de l’Univers « Good Place To Work » mis en place progressivement par BNP Paribas :

FO Banques BNP Paribas remarque que le besoin de solidarité est très fort pour une grande majorité de salariés :

  • 86 % des salariés qui se sont exprimés pensent que leurs collègues peuvent leur apporter aide et soutien si besoin.
  • 90 % d’entre eux pensent qu’il « y a des personnes ou des instances qui peuvent m’écouter et me soutenir dans mon quotidien ».

 

 

Au regard de ce besoin fort de solidarité, FO Banques BNP Paribas alerte depuis plusieurs années sur  la perte de confiance des salariés envers leur management et les Organisations Syndicales :

  • 52 % des salariés seulement, pensent que leurs managers sont des acteurs du soutien social.
  • 24 % des salariés seulement, pensent que les Instances Représentatives du Personnel font partie de ces acteurs.

 

 

Pour FO Banques BNP Paribas, cette enquête confirme que :

  • la qualité de vie au travail, les perspectives d’emploi et d’évolutions, sont des points d’intérêts forts pour les salariés, en complément des rémunérations, ce qui est une de nos revendications fortes.
  • le rôle que jouent ou que devraient jouer les Organisations Syndicales n’est pas suffisamment connu des salariés.

 

 

Si vous êtes d’accord avec cette analyse, et que vous souhaitez changer la donne, réagissez sur notre site en cliquant
sur l’image ci-dessous.

Ou par mail à l’adresse PARIS IRP DELEGATION NATIONALE FORCE OUVRIERE