Délégation du personnel du GPAC Bretagne

Pas encore de commentaires

Lors des dernières DP du 18 mai 2017, FO Banques BNPP a de nouveau abordé le problème du « stress au travail ».

Nous avons posé les questions suivantes (cf. compte-rendu des DP) :

« Pourriez-vous nous donner une situation de la production dans les différentes APAC ?

Les délais de production notamment à l’APAC FP sont-ils en baisse, le taux de prises d’appels est-il meilleur à l’appui co FP ?

A travers cette question nous tenions à vous pointer du doigt, que malgré l’implication de tous les collaborateurs de ces services, le taux de satisfaction du réseau est encore en baisse cette année.

Vous dites « assumer » les choix qui entrainent ces situations, cependant assumez-vous également le « ras le bol » des collaborateurs qui malgré leur implication, ne voient pas d’amélioration notable dans leur quotidien ?

Comme exemple, je prends des échanges de plus en plus tendus à l’appui CO FP entre les collaborateurs et les appelants. Nous vous alertons une nouvelle fois sur cet état de fait, à vous d’en tirer les conséquences ».

 La réponse de la Direction est claire et sans ambiguïté : « nous assumons cet état de fait et ne demandons pas aux salariés de répondre à plus d’appels».

Cependant force est de constater, que l’ambiance générale de ce domaine se détériore. Nous notons tout de même, que suite à notre intervention, de nouveaux renforts sont arrivés au sein de l’Appui-Co FP. Espérons que dans les semaines à venir ce service retrouvera un peu plus de sérénité. En tout état de cause, nous resterons vigilants sur l’évolution de la situation.

FO Banques BNPP a également interpellé la Direction du GPAC sur le manque d’échanges constructifs en demandant pourquoi depuis quelques mois, la phrase « La question ne relève pas de cette instance »  apparaît de plus en plus souvent dans les réponses.

FO Banques BNPP est étonnée de cette façon de faire de la part d’une entreprise qui se dit RSE (car dans cet acronyme se cache le mot social) et qui prône le dialogue social constructif. Nous ne pensons pas que ce genre de réponse fasse avancer le débat de proximité, ce qui est le but essentiel de ces réunions. Nous espérons donc que dans les mois à venir nous pourrons à nouveau échanger sur des sujets qui touchent le GPAC Bretagne sans que les préoccupations et interrogations des salariés soient renvoyées à d’autres instances parisiennes..

La réponse laconique de la Direction ne nous satisfait pas « Les réunions de DP doivent permettre de répondre aux réclamations dont le personnel a saisi les délégués concernés.

Il arrive que certaines questions relèvent d’un autre cadre (celui du CHSCT ou du CEGPAC), nous vous invitons alors à les poser auprès de ces instances »

Soyez certains que FO Banques BNPP continuera de transmettre les questions que vous nous posez (même celles qui fâchent) lors de ces réunions locales et fera le maximum pour faire les avancer.

N’hésitez pas à contacter votre représentant FO Banques BNPP au GPAC Bretagne (Jean Claude LE MANACH) en cas de besoin