CSEC – Plénière du 13/11/2019

Pas encore de commentaires

DECLARATION AU CSEC DU 13 NOVEMBRE 2019

Les résultats de BNP Paribas sont bons sur les 2 premiers trimestres et confirment l’année 2018.

Chez BDDF, depuis la mise en place de Préférence Client, des Incitations Commerciales, puis en dernier lieu de MOTIV, des bouleversements et des changements profonds de méthodes de travail touchent les salariés, entrainant la désillusion, le stress et la perte de repères. Vous en avez le reflet sur les résultats du GPS.

Ce malaise est vraiment réel  chez BDDF :

  • les conditions de travail qui se dégradent malgré nos alertes à de multiples reprises,
  • les nombreuses réorganisations et réductions d’effectifs,
  • les fermetures de points de vente envisagées,
  • la multiplication des agences HUB,
  • la possibilité d’ouvrir certains points de vente à une seule personne,

Tous ces facteurs sont autant de changements négatifs qui contribuent au mal être de vos employés.

De quelle façon voulez-vous motiver vos salariés sur leur avenir, alors que la détermination et la fierté de faire partie de notre entreprise font place à la résignation, à l’abattement, à l’absentéisme, aux abandons de postes ainsi qu’aux démissions ?

Les élus FO Banques BNP Paribas demandent que le pouvoir d’achat des salariés progresse et ne peuvent se contenter d’une NAO encore si faible !

Les élus FO Banques BNP Paribas soulignent que la progression des technologies ne saurait se substituer aux hommes et aux femmes qui sont des acteurs reconnus pour leurs compétences et leur professionnalisme dans notre entreprise.

Nous apprécions vos félicitations verbales, mais nous aurions souhaité plus de reconnaissance concrète envers ceux qui contribuent à cette réussite.

Les élus FO Banques BNP Paribas constatent une dégradation du dialogue social au niveau de certaines instances. Nous vous demandons un véritable dialogue social et non une politique qui s’appuie principalement sur la recherche de la rentabilité à tout prix !