Compte-rendu CEAP

Pas encore de commentaires
  • EFFECTIFS

Depuis le début de l’année 2017, la DR Paris a dénombré 21 licenciements, 105 démissions, et 21 préavis sont en cours. 44 postes sont vacants. La Direction de la DR Paris explique que le nombre de démissions reste identique à l’année 2016.

Les élus FO Banques BNPP, engagés sur le terrain, constatent que certains salariés se plaignent d’ambiances de travail dégradées, d’incivilités croissantes, d’une pression commerciale exacerbée, d’Incitations Commerciales qui ne cessent de diminuer, de salaires qui tardent à augmenter.

Les élus FO Banques BNPP demandent à la Direction de valoriser les salaires et les compétences de nos salariés.

Les élus FO Banques BNPP restent vigilants au regard du mal-être de certains salariés et se tiennent à leurs côtés pour faire évoluer leurs conditions de travail, dans le respect du dialogue social.

  • CDD

La Direction a exprimé la nouvelle « tendance » en matière de recrutement : une augmentation du nombre de CDD. La Direction a justifié cette nouvelle politique, en particulier pour les alternants, par un chiffre d’affaires et une rentabilité en baisse depuis quelques années.

Les élus FO Banques BNPP rappellent que le CDD n’est pas une norme. Les conséquences pour un salarié qui entre ainsi dans la vie active sont claires : la précarité et l’insécurité.

La Direction affirme qu’elle entend respecter le pacte social et que la réduction d’effectifs prévue à horizon 2020 sera absorbée par le turn-over naturel très important sur la DR Paris.

Les élus FO Banques BNPP affirment, pour leur part, qu’une entreprise comme la nôtre, a un devoir de responsabilité vis-à-vis des alternants, que l’on forme durant plusieurs années. Quel message leur adresse-t-on quand on leur fait croire qu’ils seront recrutés ?

  • RENDEZ-VOUS EN LIGNE

Les élus FO Banques BNPP affirment, à nouveau, leur désaccord sur la mise en place de la prise de rendez-vous en ligne.

Les élus FO Banques BNPP alertent la Direction des dérives déjà constatées : des salariés ont reçu un mail leur intimant de « dégriser » l’agenda afin de se conformer au nouvel outil.

La Direction explique que ce nouvel outil commercial a été mis en place afin de donner la priorité aux clients.

Les élus FO Banques BNPP demandent que l’accord sur les horaires variables soit respecté. Les salariés donnent déjà « la priorité aux clients » en travaillant de manière autonome et responsable. Les élus FO Banques BNPP demandent qu’ils puissent gérer leur agenda sans être inquiétés ou rappelés à l’ordre par leur hiérarchie.