Communiqué

Pas encore de commentaires

FO Banques BNP Paribas demande l’ouverture de négociation…


FO Banques BNP Paribas
est intervenu auprès de la Direction concernant la prime MACRON 2021.

FO Banques BNP Paribas constate depuis plusieurs années des différences de traitement qui sont devenues la nouvelle stratégie de BNP Paribas.

La Direction divise les salariés avec d’un côté ceux qui ont le droit et de l’autre, les laissés pour compte avec toujours de bonnes raisons d’après la Direction, à savoir :

  • Salaire trop élevé
  • Pas assez présents sur site en période sanitaire
  • Pas assez dociles
  • Pas assez Corporate
  • Etc…

FO Banques BNP Paribas refuse de cautionner ce mode de fonctionnement.

Nous ne devons pas oublier la baisse de notre intéressement de l’année dernière, la suppression de nos primes de médaille du travail et la cerise sur le gâteau la surprise pour certains d’entre nous, une fois encore tout le monde n’est pas logé à la même enseigne, la diminution du bonus, de MOTIV. Ne parlons pas de la négociation de la NAO que nous continuons à qualifier de lamentable.

FO Banques BNP Paribas dénonce cette volonté d’agresser le pouvoir d’achat en permanence.

Quand une minorité engrange toujours un peu plus tous les ans sur le dos des salariés.

La richesse d’une entreprise n’est pas uniquement due à son équipe dirigeante, ce sont tous les salariés de BNP Paribas qui contribuent jour après jour à son développement !!!

  • Ce n’est pas parce que les Banques, dont BNP PARIBAS sont considérées comme commerces essentiels aux yeux des autorités, que notre Direction Générale peut en profiter pour exiger de ses salariés toujours plus avec de plus en plus de trous dans la raquette.
  • Multiples projets ont été passés en force par notre Direction Générale malgré, pour certains d’entre eux, une expertise extérieure accablante.
  • Des restructurations qui continuent à un rythme effréné avec une demande sans cesse d’adaptabilité des salariés.
  • Refus par la Direction Générale de BNP PARIBAS de pratiquer le télétravail pour tout son réseau d’agences malgré une pression gouvernementale et syndicale.

 

PRIME MACRON POUR L’ENSEMBLE DES SALARIÉS

A lire :
Surtout ne pleurez pas pour notre dirigeant la baisse de ses revenus n’est que de 100 000 €:
Les rémunérations des patrons de banques en baisse en raison de la crise | Les Echos
Salaires chez BNP Paribas | Glassdoor