Commission RH – Un engagement…sans conviction

La Loi Rebsamen a regroupé les temps du dialogue, dont celui sur la politique sociale de l’entreprise, les conditions de travail et l’emploi.

Bien que variable par périmètre, la situation globale de l’emploi au niveau des Pôles et Fonctions est en légère augmentation tant en 2016 qu’au niveau des prévisions 2017 (+500 postes en fonctions de Contrôle et Informatique).

La formation augmente quantitativement (+18% pour 2016) principalement sur la connaissance du « quotidien ».

La rémunération mensuelle moyenne est en baisse (sauf Hors Convention). 19% des salariés ont bénéficié d’une augmentation individuelle, très majoritairement des cadres. La fréquence des révisions est portée à 41 mois.

Les trois-quarts des cadres sont dorénavant au forfait jours (+663 en 2016). Les contraintes spécifiques du temps de travail (astreintes principalement) font l’objet d’un accord dont le renouvellement est en cours.

 

 

Délocalisation et PSE ne devraient plus avoir droit d’existence dans un périmètre à effectif croissant. FO Banques BNPP insiste pour que la Direction mette en place des mesures pour favoriser plus fortement l’employabilité.

FO Banques BNPP considère que la formation doit davantage développer l’expertise métier en tenant compte du potentiel et des affinités propres à chaque salarié.

Les résultats solides de la banque sont en décorrélation avec les rémunérations accordées aux salariés. FO Banques BNPP attend une véritable politique de répartition juste et équitable.