Commission RH du 3 et 4 avril 2017

Pas encore de commentaires

Cette toute nouvelle commission, regroupe plusieurs sujets importants : la formation, les conditions de travail, l’emploi, les rémunérations…

Précédemment, ces sujets faisaient l’objet de réunions différentes.

Avec cette nouvelle formule et la masse d’informations communiquée pour une même réunion, cela ne nous semble pas être une évolution favorable.

  • EMPLOI :

En 2016, le nombre d’intérimaires et le nombre de jours par intérimaire passés dans l’entreprise, ont encore augmenté par rapport à 2015.

En 2016 les effectifs de BDDF opérations avaient baissé, ils diminueront encore en 2017. Pour 2017, il n’y aura pas d’embauche chez BDDF opérations.

  • FORMATION :

Difficile pour nous FO Banques BNPP, de savoir exactement quelle est la réalité de la formation dispensée chez BDDF opérations : la direction fournit des tableaux dont les chiffres n’ont pas toujours une vraie cohérence… elle nous explique qu’il y a des erreurs dans ces chiffres.

En même temps, lorsque nous passons dans les APAC, bien souvent vous nous dites ne pas avoir eu la formation nécessaire avant la prise de poste…

De toutes les façons, dans les documents remis par la direction, nous constatons que d’une année sur l’autre, les chiffres de formation sont en constante baisse !

Nous remarquons également que le pourcentage de formation en présentiel pour 2016 est en nette diminution par rapport à 2014 ou 2015, au profit de la formation en situation de travail et de la formation à distance.

Cela n’est pas rassurant !

Pour nous, FO Banques BNPP, une bonne formation doit être faite en réunion dans des salles prévues  à cet effet, et surtout pas sur le poste de travail !

Pour 2017, la direction confirme qu’il n’y aura aucune embauche en CDI, parmi les contrats en alternance.

En ce qui concerne la formation, 2017 verra  l’essor des classes virtuelles.

  • REMUNERATIONS :

La direction précise les éléments qui constituent la rémunération :

    • le salaire fixe,
    • le variable et le plan d’épargne entreprise.

Pour nous, FO Banques BNPP, seule la feuille de paie et donc le salaire doit être pris en compte dans les rémunérations, le reste étant trop aléatoire !

Pour 2016, seuls 25 % des salariés ont vu leur situation révisée : 9 % de promotions et 16 % d’augmentations.

Ce qui représente 1 025 salariés contre 1 488 en 2015.

Le montant global des révisions de situation a été de 1,7 millions d’€uros en 2016 contre 2,3 millions en 2015.

Part variable : en 2016, 77 % des salariés en ont perçu une, alors qu’en 2015, il y en avait eu 86 % ; Le bonus moyen est passé de 949 €uros en 2015 à 1 049 en 2016.

Pour 2017, le minimum devrait être 300 €uros.

  • ORGANISATION DU TRAVAIL :

Il existe plusieurs formules d’organisation du travail :

Le temps partiel : les différentes formules sont 50 %, 60 %, 80% et 90 %.

Le temps à la carte : tous les salariés en contrat à durée indéterminée peuvent bénéficier de la formule de temps à la carte pour prendre des congés sans solde.

Le droit au congé pour enfant malade : attribution de 3 jours supplémentaires aux 3 jours par année glissante accordés par la convention collective de la banque, en repoussant l’âge de l’enfant de 14 à 15 ans, et pour les enfants handicapés, quel que soit leur âge, majoration d’un droit

supplémentaire.