CIB – Plan de Départs Volontaires

Pas encore de commentaires

Rappel et Point sur la Phase 3

Dans le cadre du projet de transformation de CIB, la Direction de BNP Paribas a décidé en 2016 de procéder à un troisième plan de mobilité interne et de départs volontaires nommé « CIB of Tomorrow ».

Pour rappel, ce plan a un impact social lourd à l’échelle de CIB (21,6% de suppressions brutes d’emplois).

CIB souhaite réduire son coefficient d’exploitation de 8 points d’ici 2019. Toutes les organisations sont impactées mais de manière différente : mutualisation, digitalisation, simplification du front office, transferts d’activité à Lisbonne ou à Madrid.

Au total des 5 phases, le plan prévoit 602 suppressions de postes : 157 pour la phase 1, 68 pour la phase 2, 141 pour la phase 3, 116 pour la phase 4 et 120 pour la phase 5.

Lors de la séance plénière du 25 janvier, un point a été fait sur la phase 3 :

  • Parmi les 141 postes à supprimer, 62 mouvements ont été réalisés (dont 34 intra CIB) et 67 candidatures au départ volontaire ont été validées, soit un total de 91% de réalisation.
  • Concernant le suivi des 67 candidatures, 26 salariés ont opté pour un projet d’emploi, 32 pour un projet de création d’entreprise, 6 pour un projet de formation et 3 non encore défini.
  • Concernant le suivi collaborateurs sur des postes non impactés (Priorité 2), sur 69 candidatures reçues, 19 ont été validées. 17 abandons de candidatures ont été enregistrés. 8 départs ont été réalisés.

FO Banques BNP Paribas :

  • Pointe, lors de chaque revue de fin de phase, le paradoxe entre une opération de cette ampleur et l’état de santé de CIB (rentabilité supérieure à la moyenne, etc.), parmi les 10 premières au monde.
  • Rappelle que les mesures de départ volontaire sont peu incitatives, inférieures aux pratiques des grands groupes du secteur bancaire et ne prennent pas pleinement en compte les moyens conséquents dont dispose BNP Paribas.
  • Demande, une fois de plus, un renforcement des mesures d’accompagnement.
  • S’interroge sur le faible engagement des salariés à opter pour une formation à la CIB School (PMO ou autres).
  • Alerte la Direction Générale sur les difficultés pour un salarié en priorité 2 de trouver un salarié en priorité 1 compatible à son remplacement. Ce processus est bien trop contraignant et empêche ces salariés de partir alors qu’ils le souhaiteraient.

Engagé en faveur de l’employabilité des salariés, FO Banques BNP Paribas suivra ce dossier dans sa durée.

Faites-nous part de vos interrogations !