CHSCT – Expertise ALMT, de nombreuses préconisations

Pas encore de commentaires

Suite au décès d’un salarié de ALMT (Asset Liquidity Management Treasury), le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHS-CT) des Pôles et Fonctions a décidé à l’unanimité de recourir au professionnalisme d’un expert. Ce choix s’est porté sur le cabinet TECHNOLOGIA.

Sa mission, réalisée par un docteur en sociologie, un sociologue et une psychologue du travail, portait essentiellement sur les Risques Psycho-Sociaux (RPS) au sein de l’ALMT.

Les points constatés sont les suivants :

  • Métiers à forte expertise où l’importance de la formation et de l’intégration au poste est fondamentale.
  • Fort intérêt du travail, synonyme d’investissement important qui se traduit parfois sous forme de contrainte temporelle et de durées de travail hebdomadaires parfois qualifiées de considérables.
  • Manque de bienveillance de la part de certains managers, dont plusieurs sont présents depuis longtemps, ce qui se traduit notamment par des comportements choquants en réunion.
  • Vision figée du travail. Certains salariés constatent que des équipes sont particulièrement sujettes au stress et qu’il existe un manque de sérénité réel dans l’animation du collectif de travail.
  • Travail en silos dans certaines équipes, ce qui ne favorise pas l’interconnaissance, le partage de compétences et de visions sur le travail.
  • Sensations de violence symbolique et/ou verbale particulièrement mal vécue par certains salariés dans les réunions.
  • Et bien d’autres constats sur lesquels l’expert a travaillé.

TECHNOLOGIA formule les préconisations majeures suivantes :

Communication :

  • Développer la synergie entre les équipes.
  • Organiser des réunions d’activités croisées pour rompre avec les habitudes de travail (plusieurs fois par an).
  • Evoquer le cas du suicide dans une communication pour honorer la mémoire du disparu.    

Charge de travail : 

  • Analyser la charge de travail et la répartition des tâches.
  • Supprimer certaines tâches sans valeur ajoutée.
  • Ramener la charge de travail à un niveau acceptable permettant un meilleur équilibre vie personnelle / vie professionnelle. Les dépassements horaires doivent être ponctuels.
  • Eviter le faire / défaire qui s’ajoute à la charge de travail.
  • Veiller au suivi des indicateurs relatifs aux risques psycho-sociaux (évolution du taux d’absentéisme, du taux de turn-over par équipe, présentéisme).

Management :

  • Prendre en charge et résoudre les situations de souffrance connues de tous (management, RH, Médecine du Travail).
  • Revoir les pratiques et les postures managériales.
  • Prévoir des entretiens de mi-parcours lors de la prise d’un nouveau poste par un(e) salarié(e), avec la RH locale (la fréquence pourrait être au bout de 3 mois, puis 6 mois et enfin un an, afin de s’assurer que la personne ne soit pas en difficulté dans son activité et que le recrutement corresponde bien à la demande).

Politique de prévention :

  • Proposer un soutien psychologique externe aux salariés.
  • Poursuivre les actions engagées par les RH au niveau de la formation des managers sur la détection des RPS.  De nombreux changements ont déjà eu lieu, le management s’étant montré favorable à toutes ces préconisations.

 

FO Banques BNP Paribas sera vigilant sur la mise en œuvre et le suivi des préconisations faites par le cabinet TECHNOLOGIA.
FO Banques BNP Paribas est satisfaite de ce retour d’expertise permettant aux membres du CHS-CT d’avoir une meilleure vision du fonctionnement chez ALMT. Elle corrobore un certain mal-être et les témoignages recueillis auprès des salariés.

 

Faites-nous part de vos remarques par le biais de notre adresse mail : ICI