C’est à savoir – Pourquoi !

Pas encore de commentaires

Pourquoi l’Organisation Syndicale FO Banques BNP Paribas a-t-elle décidé de ne pas assister
aux diverses instances DP, CE et CHSCT dans l’ensemble des périmètres ?

 Les séances de la Négociation Annuelle Obligatoire d’octobre et de novembre 2018 ont vu le refus de la Direction de BNP Paribas de négocier.

Les propositions de FO Banques BNP Paribas n’ont pas été prises en compte et n’ont même pas été analysées.

FO Banques BNP Paribas rappelle qu’aujourd’hui à BNP Paribas :

  • Certains salariés ont atteint un seuil d’extrême précarité avec des salaires nets mensuels inférieurs à 1600 euros.
  • Des salariés malades perçoivent encore des salaires négatifs. La Banque n’a pas voulu mettre en place le mécanisme de subrogation qui aurait permis d’éviter aux salariés de subir des défauts de traitements internes qui occasionnent des retards de remboursement de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et de la Prévoyance.
  • Alors que la charge de travail augmente pour l’ensemble des métiers et que les effectifs diminuent sur la majorité des périmètres, les délais entre deux augmentations s’allongent dans les décisions salariales.
  • La pression administrative est sans cesse croissante malgré les annonces quotidiennes sur notre intranet d’une digitalisation qui permettrait de simplifier l’organisation et les processus.
  • Les réorganisations des services impactent au quotidien la vie des salariés et le mal être se traduit par un absentéisme en hausse.
  • Les femmes perçoivent en moyenne des salaires inférieurs aux hommes sans transparence sur les mesures de rattrapage annoncées régulièrement par la Direction.
  • Les mobilités forcées augmentent alors que celles souhaitées deviennent de plus en plus difficiles à obtenir notamment en cas de changement de périmètre.
  • Les fermetures des agences du réseau BDDF se multiplient et l’externalisation des activités dans les Fonctions du Groupe BNP Paribas se poursuivent, et ceci sans aucun respect des Instances Représentatives du Personnel tel que le CHSCT.
  • Des projets de restructurations et d’automatisations au niveau de BDDF Opérations sont également en augmentation.
  • L’absence d’un plan de formation ambitieux ne permet pas de répondre à l’ensemble des besoins des salariés alors qu’une majorité d’entre eux doit évoluer et changer de métier.

Les perspectives d’un emploi et d’une évolution au sein de BNP Paribas diminuent fortement.

FO Banques BNP Paribas demande au Directeur Général de BNP Paribas de reprendre rapidement les négociations avec les Organisations Syndicales afin d’analyser l’ensemble de ces sujets.