C’est à savoir – Le retour au travail

Pas encore de commentaires

ANTICIPER & ACCOMPAGNER LE RETOUR AU TRAVAIL

APRES UNE LONGUE ABSENCE POUR RAISON DE SANTE

 

Un guide a été élaboré par les équipes du Service de Santé au Travail et de l’Action Sociale avec la participation de la ligne RH. Ce guide précise les rôles des différents acteurs à chaque étape d’un retour après une longue maladie (à partir de 3 mois).

Vous trouverez ci-après les grands principes, les acteurs et le rôle de chacun.

Lien intranet

LES GRANDS PRINCIPES

Les différents acteurs sont : le salarié, la ligne RH, le Manager de proximité, l’Assistante Sociale, l’infirmière et le médecin du travail.

La reprise professionnelle après une longue absence quel qu’en soit le fait générateur doit être préparée en amont afin que le retour se déroule dans les meilleures conditions.

Après une longue absence l’environnement de travail peut avoir évolué tant au niveau de l’équipe que du poste de travail. De plus la maladie peut entrainer une remise en question des priorités et du sens de la vie. C’est pourquoi la temporalité propre à chacun doit être prise en compte.

Pour une reprise réussie, il faut valider les points suivants :

  • Avoir l’approbation du corps médical
  • Avoir retrouvé confiance en soi et en ses capacités
  • Être en capacité d’effectuer aisément une ou une demi-journée de travail
  • Se sentir motivé(e)
  • Être en capacité de se concentrer et de mémoriser

LES DIFFERENTS ACTEURS ET LEURS ROLES

Le Salarié

Pendant l’arrêt de travail :

Informe l’entreprise via ALIS et la sécurité sociale de son arrêt de travail et de ses éventuelles prolongations.
Informe son Manager en lui communiquant le niveau d’information qu’il souhaite et garde le lien ou non avec son Manager et ses collègues uniquement s’il le souhaite
Sollicite une visite de pré reprise avec le médecin du travail quand il envisage de revenir au travail avec l’accord de son médecin traitant
A la possibilité s’il le souhaite de solliciter l’Assistance Sociale et son Gestionnaire Individuel RH avant son retour pour être accompagné pour sa reprise de travail.

A la reprise du travail :

Prend contact avec son Manager ou son Gestionnaire Individuel pour l’organisation de son retour
Se rend à la visite médicale de reprise obligatoire avec le Médecin du travail

La ligne RH /Le Manager de Proximité 

Pendant l’arrêt de travail :

A l’information de l’arrêt de travail, la RH ou le Manager s’enquiert du souhait du salarié de rester en lien avec l’entreprise ou non, avec le tact et la courtoisie nécessaire permettant au salarié de refuser. L’échange doit être bref et a pour but exclusivement de donner des nouvelles de l’équipe et de rester à sa disposition s’il souhaite échanger. Le motif d’absence reste de l’ordre du secret médical, libre au salarié d’en parler ou pas.
Le GI se tient régulièrement informé auprès du Manager.
Quand l’arrêt dépasse 30 jours ou avant si cela semble nécessaire la RH informe l’Assistante Sociale.
Quand le moment est venu le GI prépare avec le Manager en amont le retour du salarié par des échanges avec les autres acteurs (Médecin du Travail, Assistante Sociale et Mission Handicap si besoin). Ceci permet de prendre en compte des aménagements si cela s’avère nécessaire.

 A la reprise du travail :

La RH informe le Médecin du travail du jour précis du retour et s’assure que la visite de reprise obligatoire a bien été organisée.

Le Gestionnaire Individuel et le Manager de proximité se coordonnent pour les modalités de retour du salarié et les entretiens avec le salarié.

Pour le Gestionnaire Individuel, il est recommandé de mener un entretien de retour avec le salarié pour contribuer à poser les bases de retour.  Il doit :

Avoir lieu si possible le jour de la reprise du travail
Présenter le plan de retour et l’environnement de travail
Prévoir de maintenir un contact régulier avec le salarié pour s’assurer que le retour se déroule dans de bonnes conditions

Pour le Manager de proximité un entretien est indispensable le jour du retour pour :

Expliciter les attentes du contenu du poste
Rester vigilant à ne pas surprotéger le salarié ni à sous-estimer sa fatigue durant les premières semaines de son retour
Permettre d’évaluer s’il peut effectuer les tâches qui lui sont confiées
Adapter la charge de travail si besoin
Effectuer des points réguliers pour contribuer au bon déroulement du plan de retour

Il est donc à noter qu’à la reprise du travail il est important de prendre le temps et les modalités nécessaires (parcours de reprise) pour accueillir et accompagner le salarié au sein de l’équipe dans son retour au travail pour qu’il retrouve ses marques en douceur.

 L’Assistante Sociale :

Pendant l’arrêt de travail :

Peut assurer le lien avec le salarié pendant son arrêt de travail
Accompagner le salarié dans le respect du secret professionnel pour :

– Apporter une écoute active.
– Informer des différents dispositifs de protection sociale (Sécurité Sociale, Prévoyance Flexible) et expliciter le suivi administratif de son indemnisation.
– Evaluer les besoins en lien avec une situation de handicap (RQTH)
– Contribuer à la coordination entre les différents acteurs internes et externes pour préparer le retour à l’emploi.

A la reprise du travail :

Poursuit son accompagnement sur les impacts physiques, psychologiques, et financiers du retour au travail

L’Infirmière/ le Médecin :

Pendant l’arrêt de travail :

L’infirmière :

Assure un rôle d’écoute et de conseil

Le Médecin :

Assure la visite de pré-reprise qui se déroule pendant l’arrêt maladie afin de faire un point avant la reprise du travail.
Echange avec le salarié sur les meilleures conditions possibles de reprise
Informe, sauf opposition du salarié, la ligne RH des futures recommandations afin que toutes les mesures soient prises pour le maintien dans l’emploi.

A la reprise du travail :

L’infirmière travaille en binôme avec le médecin du travail.

Le Médecin organise la visite de reprise à la demande de la ligne RH au plus tard dans les 8 jours qui suivent la reprise.

Cette visite permet de :

Confirmer l’état de santé physique et psychologique compatible avec la reprise
S’assurer de l’absence de lien de causalité entre la pathologie observée et les conditions de travail
Valider les préconisations anticipées lors de la visite de pré reprise
Emettre le cas échéant un avis d’inaptitude

Des préconisations peuvent être émises concernant :

Le contenu du travail ou l’environnement du travail
L’aménagement ergonomique du poste de travail
L’organisation du temps de travail

La démarche est résumée dans le guide par ce synoptique :

N’hésitez pas à contacter FO Banques BNP Paribas en cas de difficulté.