C’est à savoir !

Pas encore de commentaires

LA RETRAITE PROGRESSIVE

 

Au regard de la recrudescence de demandes de collègues désirant quitter l’Entreprise, nous vous présentons une mesure gouvernementale pouvant intéresser certains.

Le principe :

La retraite progressive permet de toucher une partie de sa retraite tout en continuant à travailler à temps partiel, et ce, tout en validant de nouveaux droits pour votre retraite. Vous touchez donc, une partie de votre retraite et continuez à percevoir votre salaire à hauteur de votre temps partiel.

Les conditions d’éligibilité :

  • Ne concerne pas les cadres en forfait jour. (Pour être éligible, il suffit de demander à votre Gestionnaire Individuel de repasser aux horaires collectifs).

 

  • Avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite, soit, à ce jour, 62 ans, minoré de deux années, soit 60 ans.

Vous ne pouvez donc pas prétendre à ce dispositif avant l’âge de 60 ans.

  • Avoir validé un minimum de 150 trimestres au titre de vos droits retraite, tous régimes confondus (il n’est donc pas nécessaire d’avoir été uniquement salarié durant toute sa carrière).
  • Exercer une activité professionnelle à temps partiel comprise entre 40% à 80% du temps de travail en vigueur dans l’Entreprise.
  • Ne pas exercer une autre activité professionnelle dans le cadre de la retraite progressive.

Comment en bénéficier :

Si toutes les conditions précédemment évoquées sont remplies, il faut adresser votre demande à votre Caisse de retraite accompagnée des documents demandés

 

Il est important de noter que cette démarche ne requiert aucune acceptation de l’employeur.


Comment calculer sa retraite progressive
 ?

Le montant de votre retraite progressive dépend de la durée de votre activité à temps partiel. Vous percevez seulement une fraction du montant de votre retraite progressive. Cette dernière est déterminée en calculant la différence entre 100 % et votre durée de travail par rapport à la durée légale de travail à temps plein (ou applicable dans l’entreprise).

Par exemple, si vous travaillez à mi-temps, vous percevez 50 % du montant de la pension de retraite calculée par votre caisse de retraite.

Nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un conseiller de votre caisse de retraite (CNAV) afin qu’il détermine exactement le montant de la fraction de retraite que vous percevrez.