CE DR Ouest du 23/05/17

Pas encore de commentaires
  • Focus Rapport Formation / politique Handicap / Egalité H/F et emploi :

La commission Formation du CE Régional se réunissait par le passé 3 fois par an et ainsi, nous avions une plus grande lisibilité quant au suivi et aux actions menées.

Maintenant, place à une nouvelle dématérialisation avec les  formations en ligne, au détriment de la formation présentielle qui créait du lien social : serons- nous tous bientôt des robots ?

Concernant  la politique handicap, celle-ci se décline par région et semble respectée grâce à des forums locaux organisés en la présence d’un référent de la DR Ouest. Cela se vérifie sur le terrain dans les grandes villes, mais moins dans les secteurs à plus faible densité démographique.

Sur l’égalité H/F, l’embauche des nouveaux contrats  témoigne de la place prépondérante des femmes dans le recrutement. Ces dernières n’obtiennent cependant pas toujours un poste à responsabilité. Pour exemple, l’objectif de 15 femmes DIE n’est pas atteint en DRO.

Nous constatons aussi que la Direction préfère recourir à l’intérim lorsque la charge de travail est trop élevée au détriment des heures supplémentaires déclarées. Compte tenu de la hausse des taux, ce recours est moins fréquent. On note ainsi une baisse des volumes de production des CSI.

Un rappel a été fait sur la durée maximum de travail autorisée, soit 10 heures, au-delà desquelles un accord Direction est nécessaire pour le règlement des heures supplémentaires pour les cadres au forfait.

Il est mal vu de partir à l’heure dans certains points de vente, alors que les consignes sont plutôt strictes en la matière, notamment  pour des raisons de sécurité.

RAPPEL :

Il est envisageable pour un cadre au forfait de revenir aux horaires collectifs selon sa situation et après un accord RH, au 1er janvier de chaque année.

Un accord sur le droit à la déconnexion est en cours de discussion avec les partenaires sociaux, car l’urgence est de constater  de nombreuses dérives, entrainant du surmenage ou plus généralement, des Risques Psycho Sociaux.

Sur ce point,  les Elus FO Banques BNPP sont vigilants afin de préserver la santé et le bien-être des salariés.    

Par ailleurs, nous constatons  une baisse des effectifs (2 217,60 ETP) en DRO, consécutive à la fin du Plan stratégique Grand Ouest : la venue du groupe de CAEN rend difficile le suivi de l’évolution des effectifs dans un contexte où le recours aux emplois temporaires est en augmentation significative.

En matière de révision de situation, la moyenne est de 34 mois en DRO contre 41 mois sur le plan national.

En conclusion, nous regrettons la concentration du processus de dialogue social, et même si nous prenons acte des échanges établis lors de cette commission RH, nous ne pouvons pas partager les choix stratégiques  de l’Entreprise, avec les conséquences évoquées dans le chapitre suivant.

  • Focus agences DUO satellite et fermetures d’agence :

Le choix de fermer l’agence de CANCALE nous parait étrange, du fait que ce point de vente s’est illustré par des résultats au-delà de ses objectifs (>130%)

Nous ne pouvons partager ce genre de décision qui condamne les petites structures et pour lesquelles l’objectif ne sera jamais haut : aujourd’hui à Cancale comme hier à Livarot, le reclassement des collègues ne pose pas de problème….. (Selon la Direction)

Qu’en sera-t-il demain ?

C’est pour cette raison que nous avons émis un avis défavorable.

Concernant la prise en charge des frais professionnels :

Il ne peut y avoir plusieurs façons de traiter les frais de déplacement professionnel( notamment, pas de participation aux frais de repas dans le dossier «  Plougastel et Grand Brest »). Les Elus FO Banques BNPP ont mis en avant l’absence d’égalité de traitement des CR et CRG.

La délégation de pouvoir et l’harmonisation sur l’ensemble de la DRO ne semblent pas faire l’objet d’une application rigoureuse !

D’autre part, comment concilier le temps de de transport et le temps nécessaire pour la pause déjeuner ?

En conclusion, nous relevons une incohérence de fonctionnement suivant l’entité et ne pouvons donner un avis, sans réponse précise de la direction dans le périmètre DRO.

En séance, la Direction nous a confirmé la prise en charge des frais de repas sur l’ensemble des situations similaires pour les dossiers déjà traités en consultation.

Pour l’harmonisation des frais professionnels sur l’ensemble de la DR Ouest, avec notamment les Chargés de Renforts, une réponse concrète et complète est attendue pour la fin du 1er semestre 2017….    À SUIVRE….

  • Focus Banque privée DRO

Le dispositif « Privilège connect » nous est présenté. Il vise à renforcer la qualité des contacts CBP pour les flux téléphoniques sortants, une ligne téléphonique dédiée va être mise en place en remplacement du « 3273 » afin d’alléger les tâches des assistants CBP et leur permettre d’être plus efficients, notamment dans leur binôme avec les CBP. (Ex prévoyance/assurance)

La direction met en avant la qualité des assistants CBP qui sont les mieux notés par les sondages auprès des clients (note 8/10)

En ce qui concerne les dossiers immobiliers, MAESTRO  devient un outil incontournable, malgré le nombre encore important des dossiers complexes hors DEFI

Concernant les chiffres (PNB /VAC/revenus transactionnels) la direction est plutôt satisfaite malgré une tarification client de 1 140 €, en deçà de l’objectif de 1 400 € /client

Cela implique également un reclassement de certains clients vers le RETAIL quand la situation le justifie 

RAPPEL :

Selon le positionnement géographique, il y a bien prise en charge des frais d’hôtel la veille d’une réunion BPF qui démarre dès le matin.23

FO Banques BNPP DR Ouest 
des Élus à votre service !