BNP Paribas : une Informatique…au périmètre virtuel

Cette commission a une portée symbolique. Elle marque l’attention que porte le Comité Central d’Entreprise aux Technologies de l’Information (IT) de BNP Paribas.

En effet, après de multiples sollicitations, la Direction a enfin accepté d’échanger sur les programmes actuellement menés ainsi que d’obtenir une visibilité concrète d’un futur monde technologique.

Les salariés entendent les propos tenus, par notre Directeur Général, sur la révolution du monde bancaire.

FO Banques BNPP attend, lors de cette commission, des explications de votre part, monsieur CORDESSE, tant sur la continuité des services rendus par l’informatique des gros systèmes (l’IT Legacy), que sur la transformation vers les technologies innovantes.

Des explications non pas techniques mais une transparence de la Filière IT du groupe sur les coûts supportés et les bénéfices attendus, sur la part octroyée à l’employabilité tant sur le recrutement d’apprentis et alternants que sur la formation diplômante sur les technologies novatrices et les métiers d’avenir.

L’IT ne se transforme pas qu’au travers des outils.

BNP Paribas tend à généraliser de nouveaux modes d’organisation du travail, comme le flex-office. Les sites de Valmy à Montreuil ne seront plus, à l’horizon 2020, qu’un lieu de nomadisme. Sous couvert de nouvelles méthodes managériales, le groupe BNP Paribas y voit un réel enjeu de réduction des coûts immobiliers et d’optimisation des espaces au détriment des salariés. FO Banques BNPP tient à vous alerter sur le retour des salariés embarqués dans ces pilotes expérimentaux. A la théorie du travail en mode projet, les salariés nous remontent une réalité basée sur une perte de leurs repères, d’un environnement de travail sécurisant, sur un stress psychologique généré par la recherche de la place disponible.

Les salariés ne sont pas monolithes.

Ils sont divers, animés par des besoins et des attentes de développement professionnel, de participation. Ils attendent de leur employeur une capacité d’adaptation à leurs aspirations, un développement de l’expérience salarié pour le transformer en un être humain à l’employabilité pérenne.

Lors de nos visites, nous rencontrons des salariés fidèles qui souhaiteraient surfer sur un optimiste solide, être dans la matrice. Ils nous remontent une forte fragilité, une crainte de situation de précarité non seulement professionnelle mais également psychologique. Ils aspirent surtout à une légitime stabilité.

Ont-ils peur de se faire uberiser ?

Le sujet d’un passage progressif au zéro-humain pourrait porter à plaisanterie. Mais la nécessité d’une adaptabilité continue nous impose une clairvoyance collégiale face à la réalité des faits : ce sont des femmes et des hommes qui vivent concrètement au quotidien un décalage entre les annonces médiatiques du groupe BNP Paribas et leur métier.

FO Banques BNPP attend, de votre part, une transparence concernant les multiples projets de réorganisations actuels et à venir, que nous avons nommés, de type CDD (C pour Concentration des équipes, D pour Délocalisations et D pour Digital).

FO Banques BNPP attend de vous, monsieur CORDESSE, que vous portiez haut votre rôle de chef d’orchestre transversal de l’IT au sein du groupe BNP Paribas puisqu’il semblerait que vous êtes le porte-parole de notre Directeur Général sur les sujets de l’IT.

Vous devez prendre le temps de faire comprendre aux équipes motivées, pleines d’énergie qu’elles sont capables de se développer, quelles que soient leur situation.

Au-delà du pacte social, il est temps d’agir pour le développement de vos salariés.

Cela vous impose de leur fournir une vision claire du futur de notre Groupe car tous ne sont pas hyperdigitalisés, ne sont pas naturellement des intrapreneurs, des êtres flexibles et modulables, adeptes des méthodes agiles dans un monde en recomposition constante.

Certains ont accepté de travailler dans la « Bull » BNP Paribas. Il ne faudrait pas que leur expertise essentielle historique ne les desserve aujourd’hui.

Nous ne cherchons pas à les isoler ni à les stigmatiser.

Seulement, face aux ambitieux programmes IT d’accélération vers un monde bancaire numérique venant répondre aux enjeux de la transformation digitale, à base de Cloud, de big data, d’Intelligence Artificielle, d’automatisation, de robotique et d’informatique légère, vous devez prendre le temps de comprendre leurs caractéristiques, de transformer leurs appétences pour en faire un levier pour leur avenir !

Vous l’aurez compris, monsieur CORDESSE, les attentes FO Banques BNPP sont grandes,non seulement à la hauteur de l’image de marque de la banque

mais surtout à la hauteur de notre Richesse Humaine interne exemplaire qui construit son quotidien par le meilleur équilibre possible.

Nous vous savons attentif à ce sujet.

Nous saurons vous le rappeler lors de la période de gratification des efforts réalisés.

 

FO Banques BNPP rappelle enfin que l’Humain est un acteur indispensable dans notre Responsabilité Sociale et Environnementale