BDDF Opérations – Plénière du 15 mai 2018

Pas encore de commentaires

Lors de cette réunion, les élus FO Banques BNP Paribas ont donné leur avis sur le projet de réorganisation de l’APAC flux Toulouse :

« Ce projet de réorganisation est probablement la conséquence du départ de l’appui commercial.

Ce départ a suscité chez les salariés de l’APAC flux Toulouse, encore beaucoup d’inquiétude et une inquiétude qui perdure.

Il s’avère qu’au-delà de la suppression d’un ETP sur l’effectif global, la nature des tâches qui restent dans cette APAC n’est pas faite pour rassurer nos collègues.

En effet, ils traiteront :

  • les virements, qui sont en constante diminution,
  • les devises exotiques qui n’occupent qu’1,5 ETP,
  • les chèques circulants.

Certes, dans l’immédiat la pérennité de l’APAC n’est pas remise en question.
Cependant la demande des salariés, que nous relayons régulièrement dans cette instance, qui est d’avoir des tâches à valeur ajoutée, reste lettre morte !
Pour ces raisons nous voterons contre ce projet ».

De plus, la direction a apporté quelques réponses à nos questions sur :

– LES REVISIONS DE SITUATIONS :

Le montant de l’enveloppe réservé aux révisions de situations pour 2018, est de 1 623 395 € :

  • Le nombre de salariés promus en avril 2018 est de 154 femmes, avec un montant moyen de 1 500 € et 48 hommes avec un montant moyen de 1 800 €.
  • Le nombre de salariés augmentés en avril 2018 est de178 femmes avec un montant moyen de 1 580 € et 94 hommes avec la même moyenne que les femmes.

LA PART VARIABLE :

Montant global distribué 2018

3 186 430

Montant moyen pour les techniciens

661

Evolution 8,4%
Nombre de femmes bénéficiaires

1 866

Montant minimum

300

Montant versé aux femmes

1 813 080

Montant maximum

3 000

Nombre d’hommes bénéficiaires

814

Montant moyen pour les cadres

3 900

Evolution 8,3%
Montant versé aux hommes

1 373 350

Montant minimum

300

Nombre de bénéficiaires

2 680

Montant maximum

16 500

 

D

E F G H I J

K

Montant moyen par niveau

484

524 607 921 1 771 4 541 7 771

11 966

 

De plus, une enveloppe d’un montant de 37 700 € destinée à un rattrapage, aurait été octroyée pour les femmes qui auraient subi une discrimination malgré leur investissement dans leur travail…

Tous ces chiffres de révisions de situations et part variable, nous font un peu rêver… jusqu’au moment où la réalité des chiffres du bulletin de paie nous rattrape !

– L’EGALITE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES :
Le montant de l’enveloppe réservé au rattrapage de salaires entre les femmes et les hommes pour 2018, est de 75 768 €

LES RETOURS DE CONGE DE MATERNITE :
D’après la Direction, la situation des femmes lors du retour d’un congé de maternité, est systématiquement examinée et une révision de situation est effectuée si nécessaire.

– LES GREVES DE LA SNCF :
La Direction rappelle la règle :

  • si le salarié n’a pas pu se rendre sur son lieu de travail, il doit poser une journée de congé ou RTT.
  • si le salarié a pu arriver jusqu’à son lieu de travail, quelle que soit l’heure et s’il doit repartir dans l’après- midi, du fait des horaires des trains circulants ce jour- là, la journée sera neutralisée.

– L‘APAC TRADE :
Deux candidatures seraient en cours d’étude.

LE DEMENAGEMENT DES APAC DE BORDEAUX :
Les entretiens individuels ont commencé. Près de 66 salariés ont été reçus.
La Direction prétend « accompagner au mieux les cas individuels ».
Si vous êtes concerné par ce projet, si vous avez déjà été reçu et si vous considérez que l’entretien ne s’est pas bien passé, n’hésitez pas à nous en parler …
La Direction étudie la mise en place de navettes au départ de la gare SNCF Saint-Jean.
Nous avons soulevé le problème d’horaires de circulation des navettes incompatibles avec les horaires variables des salariés.
La Direction nous a répondu que ce sujet était actuellement à l’étude et rien, à ce jour n’est arrêté.
En ce qui concerne la restauration inter-entreprises, tout va être mis en oeuvre pour accueillir au mieux les nouveaux arrivants.
La Direction affirme « on interviendra si des problèmes surviennent ».
La Direction dit s’être assurée que le RIE est bien en capacité d’accueillir tous les nouveaux arrivants.

A suivre …

LES MISSIONS ACE :
Principales missions :

  • les entrées en relation des personnes morales,
  • les transferts de comptes,
  • les APAC traitement du document Orléans : cartographie des activités hors éditique
  • les agences crédits : harmonisation des process FEEP
  • les réclamations : cartographie et optimisation du process de traitements.

Les propos de la Direction : « l’objectif de ces missions vise à améliorer et optimiser les processus, afin de pouvoir faire face au développement des volumes ou de réaliser une réduction de coût et être ainsi plus compétitif, tout en maitrisant nos risques opérationnels.
Les missions contribuant à améliorer de bout en bout la qualité des prestations servies à nos clients, s’inscriront cette année encore dans une démarche de bien faire tout de suite, en collaboration avec les équipes du commerce.
De plus, les missions ACE s’attacheront à réduire les activités à répétition en recherchant des pistes d’automatisation de nos process ».

Ces propos ne sont pas faits pour nous rassurer et nous constatons régulièrement que les missions ACE débouchent souvent sur des réductions d’effectifs !

– L’APAC FP :
La Direction rappelle que le marché du crédit immobilier est en baisse.
La production est en diminution de 55 % par rapport à l’année dernière à la même période.
La volumétrie des renégociations est en baisse de 91 % par rapport à la même période, l’année dernière.