BDDF Opérations – APAC Trade

Pas encore de commentaires

La transformation de l’APAC TRADE

Lors du CSEE GPAC du mois de novembre, la Direction a présenté aux élus, son projet de transformation de l’APAC Trade Nanterre.
Il s’agirait d’un nouveau partage des tâches entre le Middle Office (APAC Trade) et le Back Office de Mumbai.
La réorganisation serait profonde et n’irait pas dans le sens que FO Banques BNP Paribas a toujours défendu : à savoir le maintien de l’emploi.

Le cœur du projet resterait l’optimisation des coûts avec pour conséquence la diminution des effectifs.

Ce projet viserait à un renforcement du Canal Spécifique :
Cela consisterait à relocaliser des activités jusqu’à présent traitées en Inde pour un nombre de clients limité à seulement 30/40.
Il s’agirait de clients porteurs d’enjeux importants pour la banque sans aucun parti pris de la Direction au sujet des secteurs d’activité !

Pour ce portefeuille, tout serait traité de bout en bout à l’APAC Trade, au sein de ce Canal Spécifique. L’impact en terme d’ETP serait cette fois favorable, avec un différentiel positif de 4 ETP. La Direction dit vouloir confier ces clients à des salariés à haute valeur ajoutée.
Elle prétend vouloir privilégier de préférence les salariés déjà à l’APAC !
Pour FO Banques BNP Paribas le rapatriement dans l’APAC Trade de tâches à valeur ajoutée serait une décision encourageante.
Nous pensons qu’il faudrait revenir en arrière et traiter à l’APAC Trade les opérations de tous les clients de bout en bout !

L’autre volet du projet de transformation de l’APAC Trade, consisterait à la mise en œuvre de l’internalisation de la numérisation.
Même s’il ne s’agit pas d’une surprise puisque ce retour en arrière était à l’étude depuis 2019, ces tâches ne représentent aucune valeur ajoutée pour nos collègues, à l’inverse du point précédent.
Il faut quand même rappeler qu’il y a quelques années, lorsque la Direction avait décidé, d’enlever la scannérisation des tâches à nos collègues du Trade et de la confier à un prestataire extérieur, la raison évoquée alors était : la scannérisation ne faisait pas partie des tâches à valeur ajoutée !
Avec ce nouveau projet, chaque salarié de l’APAC devrait numériser et intégrer, dans l’outil TWIST, les documents du dossier traité.
Selon la Direction, l’estimation journalière des dossiers à scanner, serait de 400. Cela représenterait 1,3 ETP supplémentaire. Suite à la demande de FO Banques BNP Paribas, la Direction a affirmé que les collègues ne feraient pas de scannérisation toute la journée, ce qui serait pour le moins très fastidieux.

D’autres activités seraient à nouveau transférées en Inde. Elles représentent 7,3 ETP. Ce sont :

  • Les règlements hors SDO,
  • L’ouverture des semi-direct collections et des Lettres de Changes imports émises via Connexis Trade,
  • L’ouverture des LC exports et le filtrage des contrôles RSE marchandises.

Ces tâches sont estimées à une baisse d’activité équivalente à une réduction d’effectif de 7,3 ETP. Selon la Direction, ces activités sont à faible valeur ajoutée et sans impact client.

FO Banques BNP Paribas constate une fois de plus avec ce dossier une baisse importante des effectifs et la perte de savoir et de maitrise du métier du Trade.

La réorganisation serait la suivante :

A ce jour, le Trade est composé au total de 5 domaines : trois domaines de production (Opening, GDD, Post-Opening), un domaine d’Appui Commercial (ATR) et un domaine de tri/envoi et réception des documents (DOC TRAVEL). Si ce projet est mis en place, il y aurait 3 domaines de production et le Canal Spécifique.
Si les élus de FO Banques BNP Paribas ce félicitent du maintien du nombre de référents, nous notons la disparition de 2 postes de RD et de ce fait, moins de possibilité d’évolution pour les salariés de BDDF Opérations.

En conclusion, ce projet entrainerait :

  • Un gain de 5,3 ETP (4 au Canal Spécifique et 1,3 à la numérisation),
  • La suppression de 7,3 ETP (Transfert Back Office en Inde).

Soit un solde négatif de 2 ETP.

La charge d’activité de l’APAC à la mise en place de ce projet, est estimée à 68 ETP théoriques. Néanmoins, la pyramide des âges qui est jointe au projet renforce nos inquiétudes sur les effectifs futurs du Trade. En effet, l’année prochaine, le nombre de départs à la retraite est estimé par la Direction à 6,6 ETP. Ils ne seraient pas remplacés.

Pour FO Banques BNP Paribas cet énième projet, n’a comme objectif qu’une nouvelle économie sur le dos des salariés, par le biais d’une baisse des effectifs.

FO Banques BNP Paribas considère qu’il aurait été préférable de rapatrier et de renforcer l’activité du Trade de Nanterre. L’engagement RSE de BNP Paribas ne doit pas être un simple message médiatique.

 FO Banques BNP Paribas ne validera pas un tel projet dont l’élément essentiel est la baisse du nombre de salariés.

N’hésitez pas à nous contacter concernant vos questions et problèmes liés à ces sujets, ou d’autres…