Plénière du CSE GPAC

Pas encore de commentaires

L’activité de recouvrement chez BDDF Opérations

Lors de la plénière du CSE GPAC du mois de février, la Direction a présenté l’activité de recouvrement.

Par ce biais, la banque récupère environ 350 millions d’euros par an.

Le règlement amiable est privilégié.

Les dossiers dont les engagements sont inférieurs à 50 000 € sont externalisés.

Aujourd’hui, l’activité est regroupée sur Paris, Lyon, Bordeaux et Lille.

C’est une activité à part entière.

FO Banques BNP Paribas a relevé l’existence de nombreuses carences qui perturbent nos collègues dans leur métier :

– Le nouvel outil FILREC pose problème. L’ancienne outil BNPREC n’était compatible avec WINDOWS 10 d’où la nécessité de passer à un nouvel outil.

– Les formations sur ce nouvel outil n’ont pas été satisfaisantes.

Elles se sont déroulées trop rapidement et sur la période de congés d’été, en juillet et août.

De ce fait, certains collègues étaient en congés et il n’y a pas eu de véritable feed back.

La numérisation des documents est plus longue que prévue à cause du volume. Elle est terminée à Bordeaux, mais toujours en cours pour les autres sites.

La Direction nous a affirmé qu’en cas de perte de données par défaillance de l’outil, les collègues ne pourront pas être considérés comme responsables.

La Direction affirme également qu’il n’y a pas de temps opératoire au recouvrement. Il ne s’agit pas d’une activité de production.

Mais elle a toutefois rappelé que « plus un dossier dure dans le temps, plus il coûte à la banque ! ».

Le nombre de dossiers en gestion par portefeuille est en moyenne de 200. Ce nombre serait en deçà de la moyenne selon la Direction.

Cependant, au moment des PEQ, il est prévu 250 dossiers !!!

 

Suite à notre question, concernant le site de Lille, la Direction a confirmé qu’il n’y a plus de dossier de particuliers.

Ce qui explique la diminution de 2 ETP depuis décembre 2019. FO Banques BNP Paribas regrette cette disparition.

La Direction nous a confirmé que les formations à Louveciennes allaient perdurer. Les prochaines auront lieu les 19 et 20 mars prochain. Une autre session va avoir lieu cet automne, au mois d’octobre. FO Banques BNP Paribas se félicite du maintien de ces formations très appréciées de nos collègues. Toutefois, nous regrettons qu’il n’existe pas encore de formation plus orientée sur l’analyse financière, ce qui permettrait une meilleure efficacité pour les dossiers PRO en procédure collective…dans la mise en place de plans de remboursement par exemple.

Les conseillers juridiques des agences de recouvrement, peuvent être consultés au fil de l’eau.

Actuellement, il y en a 1 par agence et 2 à Lyon. Ce sont des conseillers de proximité. Ils dépendent des GPAC. Ils peuvent être les remplaçants du responsable d’agence en son absence pour la validation des congés par exemple. La question du rattachement des conseillers juridiques au niveau des experts juridiques reste à l’étude.

Pour FO Banques BNP Paribas, l’implication toujours plus grande de nos collègues, contribue de façon conséquente aux très bons résultats financiers annoncés.

Il est toutefois regrettable que les rémunérations soient rarement à la hauteur de leurs investissements !

Qu’en sera-t-il des prochains bonus ?

Vos élus FO Banques BNP Paribas seront attentifs à l’évolution de ce métier.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous solliciter.