BDDF 2020 – Pilotage du réseau

BDDF 2020 – Pilotage du réseau … Une révolution pour les acteurs

Pour rappel et conformément à la loi, l’entreprise doit assurer, pour toute restructuration, le parcours social.

Celui-ci passe par une information aux élus, suivie d’un recueil d’avis. Entre les deux, il peut y a voir recours à un expert afin d’analyser le projet dans son intégralité.

L’expert SECAFI, choisi pour l’analyse du dossier, a rendu un rapport volumineux qu’il a fallu étudier dans un temps record avec les fiches de postes remises la veille pour le lendemain. C’est la raison pour laquelle FO Banques BNPP n’a pas donné d’avis, bien que nous nous soyons associés à la déclaration commune des membres de l’ITNC-HSCT qui a été faite lors de la plénière du 13 septembre 2017.
 

Le Responsable Syndical National FO Banques BNPP est intervenu auprès de la Direction, concernant l’accélération de prise de décision au sein de l’instance.

Le rapport de l’expert concernant le projet BDDF 2020, qui est important pour notre entreprise, ne peut pas se décider en 24 heures. La rapidité des évènements ne permet pas à l’ensemble des élus d’être force de propositions pour l’ensemble des salariés.

La fin du parcours social obligatoire (information et consultation des instances) se terminera en Comité Central d’Entreprise le 21 septembre 2017.

Pour rappel et conformément à la loi, l’entreprise doit assurer, pour toute restructuration, le parcours social.

Celui-ci passe par une information aux élus, suivie d’un recueil d’avis. Entre les deux, il peut y a voir recours à un expert afin d’analyser le projet dans son intégralité.

 

L’expert SECAFI, choisi pour l’analyse du dossier, a rendu un rapport volumineux qu’il a fallu étudier dans un temps record avec les fiches de postes remises la veille pour le lendemain. C’est la raison pour laquelle FO Banques BNPP n’a pas donné d’avis, bien que nous nous soyons associés à la déclaration commune des membres de l’ITNC-HSCT qui a été faite lors de la plénière du 13 septembre 2017. 

Le Responsable Syndical National FO Banques BNPP est intervenu auprès de la Direction, concernant l’accélération de prise de décision au sein de l’instance.

Le rapport de l’expert concernant le projet BDDF 2020, qui est important pour notre entreprise, ne peut pas se décider en 24 heures. La rapidité des évènements ne permet pas à l’ensemble des élus d’être force de propositions pour l’ensemble des salariés.

La fin du parcours social obligatoire (information et consultation des instances) se terminera en Comité Central d’Entreprise le 21 septembre 2017.

Rappelons que la Direction annonce la généralisation :

  • Dans les régions parisiennes Est et Ouest, dites 3ème région, entre mai et juillet 2018,
  • A l’ensemble du réseau, en septembre 2018.

 

Le calendrier est très serré mais qu’en sera-t-il  de la charge de travail concernant la mise en place des nouveaux produits informatiques ?

 

FO Banques BNPP insiste sur le fait que les CHS-CT et CE locaux doivent conserver leurs prérogatives sur le suivi de tous ces projets dans leur ensemble. La Direction confirme que cela sera le cas et prévoit une autre réunion de l’ITNC-HSCT pour transmettre les remarques des instances locales.

 

FO Banques BNPP considère que les nouvelles fiches de poste proposées aux salariés dans le cadre de leur mutation et/ou évolution pourraient générer des conséquences juridiques dont il est important de tenir compte. Selon le rapport de l’expert SECAFI, nous allons passer d’un modèle de banque de type pression commerciale à un modèle de type pression financière. Les acteurs du commerce seront comptables des conséquences financières de leurs actions. En cas de doute sur le contenu de ces dernières,  vous pouvez contacter les élus FO Banques BNPP.

 

FO Banques BNPP insiste sur le fait que les formations nécessaires à de nouvelles prises de poste devront être assurées, pas simplement au moyen d’e-learning ou, pire, de formations sur le tas.

Il faudra nécessairement tenir compte des conséquences des réorganisations sur les temps de trajets  (étude de pointillisme).

La Direction a annoncé l’ouverture d’un chantier sérieux sur les rémunérations fixes et variables (Incitations Commerciales). Ces dernières seraient maintenues pour tous les salariés impactés.

 

FO Banques BNPP sera très vigilant sur la mise en œuvre de ce projet qui impacte au minimum 1.500 postes.

FO Banques BNPP espère que cette nouvelle réorganisation, dans un contexte concurrentiel fort, portera ses fruits notamment au profit des salariés. 

FO Banques BNPP demande à la Direction qu’un signal fort soit donné lors de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) et que les salariés soient reconnus à leur juste valeur. Ils doivent pouvoir bénéficier des retombées positives de ce projet.

FO Banques BNPP attend de la Direction, lors de la NAO qui débutera le 19 septembre prochain, la mise en place d’une mesure financière « exceptionnelle » afin d’améliorer le pouvoir d’achat de l’ensemble des salariés.