Attentifs à votre Restauration !

Pas encore de commentaires

La Commission Restaurant permet aux Organisations Syndicales représentatives d’échanger, dans le détail, avec le GIE GAM Restaurant BNP Paribas sur l’évolution de son activité et des impacts sur les salariés.

La Commission du 22 mai 2018 a abordé un ensemble de points que FO Banques BNP Paribas vous livre en synthèse.

Au 1er janvier 2016, le GAM-Restaurant a décidé de revoir son modèle économique afin de garantir son équilibre financier tout en assurant un prix compétitif. L’impact direct pour le salarié étant une hausse de +4,3% du plateau-repas moyen.

Au 1er avril 2017, une nouvelle hausse tarifaire de +7,1% a été appliquée, portant l’évolution globale à +12% par rapport à la référence 2015.

Point important, depuis 2016, les boissons ne rentent plus dans le minimum URSAFF. Elles ne sont également plus subventionnées par application, selon la Direction, d’un arrêt de la cour de cassation (cas Dassault) et d’un contrôle URSAFF.

Comparativement à 2016, -7 % de couverts (soit -140.175 repas) ont été servis sur l’année 2017. Une baisse expliquée à la fois par la fermeture de 5 mois du restaurant de St Fiacre (-110.000 couverts) et par une baisse de la fréquentation moyenne de -3% pour les autres restaurants (-32.000 couverts).

Les premiers effets du télétravail génèrent une baisse de fréquentation estimée entre -10 et -15%, en moyenne. FO Banques BNP Paribas a fait part de son inquiétude alors même que notre Groupe BNP Paribas a décidé de l’élargissement de son expérimentation et de la mise en place d’immeubles en flex-office. Faut-il imaginer une chute non prévue des fréquentations et par conséquence directe une hausse non contrôlée du plateau-repas ?

FO Banques BNP Paribas a rappelé les écarts importants de qualité des repas, signalés par les salariés, entre les restaurants. La Direction du GAM a annoncé lancer un sondage (date non définie) dont le plan d’action sera partagé en Commission. FO Banques BNP Paribas demande de pouvoir connaître les retours des salariés ainsi que le mode de communication.

La Direction du GAM a tenu à préciser la complexité de recrutement autant de plongeurs que de chefs cuisiniers ou de responsables de salle. Des formations métiers (voire au-delà) doivent être dispensées. FO Banques BNP Paribas a soumis l’idée de création d’une « école » spécifique BNP Paribas. Le GAM compte environ 400 salariés. 250.000 euros seraient alloués à la formation.

Depuis le 1er mars 2018, les restaurants s’ouvrent aux nouvelles tendances de restauration, avec des plats végétariens, par exemple. FO Banques BNP Paribas rappelle l’importance de l’équilibre alimentaire et suggère que ce type d’ouverture soit accompagné d’une sensibilisation voire de la création d’un « parcours salarié » lui permettant de manger en bonne conscience de ses choix.

A la demande de FO Banques BNP Paribas, la Direction du GAM a confirmé l’installation d’un Restaurant Inter-Entreprises à Valmy 4. Cet immeuble accueillera également un snacking (de même type que Mac19), subventionné pour les salariés BNP Paribas. Un « futur immeuble » sur Valmy sera également doté d’un RIE…